Produits sucrés: préférez le naturel !

La direction de la Santé annonce le lancement d’une campagne de promotion des sucres naturels du 27 au 31 décembre.

Une enquête réalisée en Polynésie française sur les maladies de surcharge en 2010, montre des chiffres alarmants où 70% de la population est en surpoids dont 40% au stade d’obésité chez la population adulte. Bien que stabilisés depuis plusieurs années, ces chiffres restent très élevés.

Pourtant, depuis deux décennies précise la direction de la santé, des actions sont régulièrement menées en matière d’alimentation saine et équilibrée. L’objectif étant d’agir ainsi sur la consommation de produits riches en sucre ajouté, un des facteurs de risque de surpoids/obésité et de maladies non transmissibles en Polynésie.

En effet, la consommation de produits sucrés et de boissons sucrées représente une part importante dans les habitudes de consommation de la population polynésienne. Ce sont en grande majorité des produits riches en sucre ajouté1 de densité énergétique élevée sans autre intérêt nutritionnel. Leur consommation en quantité importante est reconnue pour augmenter le déséquilibre vers le surpoids/obésité et donc le risque d’apparition de maladies non transmissibles telle que le diabète. Avec des chiffres inquiétants: 18% de la population présente un diabète de type 2 et 70% d’adultes sont en surpoids dont 40% au stade d’obésité.

Il faut dire que l’environnement commercial est peu propice à la sobriété. Un quart de la population affirme consommer tous les jours des boissons sucrées. L’alimentation est le premier poste de dépenses des familles (27% de la dépense totale, soit environ 63 100 FCPF par ménage par mois). Les produits et boissons néfastes pour la santé car de faible qualité nutritionnelle sont en bonne place des dépenses alimentaires des ménages et représentent près de 40% des dépenses alimentaires totales. Près de deux tiers de la population adulte ne consomment pas assez de fruits et de légumes, invoquant en premier leur prix élevé. Chez les enfants de 7-9 ans, les produits gras et sucrés de snacking (viennoiseries, nems, gâteaux, biscuits, casse-croûtes) et de boissons sucrées sont consommés tous les jours lors des collations, sachant que 56% des enfants prennent 2 à 3 goûters par jour, hors petit déjeuner.

Or, selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé la proportion de consommation de « sucre ajouté » devrait se maintenir à 5 à 10% de l’apport énergétique total soit pour un adulte de corpulence standard 30g/jour. A titre de comparaison, une cannette de 33ml de soda classique contient 40g de sucre ajouté.

A partir du dossier de presse

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close