Prolongation du Street Art à Uturoa

Le festival ONO’U s’est déplacé à Raiatea pour la deuxième année consécutive en 2017.

Six nouvelles oeuvres murales viennent ainsi d’y être réalisées par un groupe d’artistes composé de stars mondiales du graffiti et du street art, ce qui porte à onze murs le parcours ONO’U d’Uturoa.

L’équipe du Festival Street Art a fait le voyage sur l’île sacrée avec les artistes Néo-Zélandais Charles et Janine Williams, l’Australien Fintan Magee, l’Espagnol Okuda, l’Argentin Felope Pantone, le Danois Soten et les deux Français Kalouf et Marko 93.

La célèbre photographe reporter new-yorkaise Martha Cooper faisait également partie de cette équipe de choc, ainsi que des reporters journalistes de Brooklyn Street Art, un magazine américain qui relaye l’événement aux États-Unis chaque jours. Des dizaines de milliers de « followers » suivent ainsi les événements Street Art ONO’U à travers le monde et découvrent Raiatea et le parcours Street Art d’Uturoa.

Pendant toute la semaine, l’art, la créativité, la culture et la joie furent au rendez-vous à Uturoa où les artistes ont peint des murs superbes et colorés dont certains sont de véritables hommages à la Polynésie française et à Raiatea.

Avec ces deux dernières éditions du festival ONO’U, Uturoa dispose déjà d’un parcours street art de qualité mondiale. Des murs ternes et très abîmés ont été transformé en oeuvres d’art urbain par les artistes du festival ONO’U, contribuant à un embellissement notoire de la ville d’Ururoa.

Mercredi, ONO’U a offert des animations et des ateliers d’initiation aux plus jeunes qui ont pu rencontrer les artistes et participer très nombreux au festival ONO’U. Cette journée consacrée aux enfants à été un véritable succès. De très grands moments de fête et de partage entre les artistes internationaux et la jeunesse locale.

ONO’U à Raiatea laissera à tous de très grands et beaux souvenirs d’une semaine riche en créativité et en émotion. La semaine se conclura par la fin de la fresque de Fintan Magee qui peint le plus grand mur du centre ville, face à l’hommage rendu l’an dernier par Askew aux navigateurs polynésiens.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close