Promesse du vice-rectorat: les postes manquants de professeurs seront pourvus lundi 25 septembre

 

Dans un communiqué signé du président, Tepuanui Snow, la FAPEEP annonce qu’une issue favorable aurait été trouvée avec le vice-rectorat s’agissant du remplacement des enseignants du second degré.

Suite à l’action médiatique engagée le mardi 19 septembre par la fédération des associations de parents d’élèves de l’enseignement public (FAPEEP) sur le blocage par le Vice-rectorat, des postes d’enseignants du second degré non pourvus ou non-remplacés, une réunion inopinée s’est tenue le jeudi 21 septembre, en présence du Vice-recteur et de ses collaborateurs.

A cette occasion, les associations de parents d’élèves présentes ont exprimé leur exaspération et leur profond désarroi, face à cette situation récurrente de classes sans professeurs, dans les établissements du second degré. Ils se sont indignés que le Vice-rectorat leur oppose une question de moyens financiers, à l’égalité de la réussite scolaire des enfants !

Le Vice-recteur s’est alors engagé formellement à pourvoir les postes manquants de professeurs, dès la rentrée du lundi 25 septembre 2017. Cet engagement aurait été confirmé aux représentants du Ministère en charge de l’Education, lors de la réunion bipartite qui s’est tenue dans l’après-midi du jeudi 21 septembre.

Dès lors et dans un premier temps, les contrats des vingt postes actuellement manquants devraient être formalisés, dès aujourd’hui, pour permettre une rentrée des classes sereine à compter de la semaine prochaine.

Toutefois, tout en étant rassurée de l’éventuelle issue favorable de ces dysfonctionnements, la fédération appelle l’ensemble des parents d’élèves à rester vigilants, quant à la bonne exécution de ces mesures dans leur établissement.

La fédération souhaite par ailleurs féliciter le travail de partenariat mené avec le Ministère de l’Education et la promptitude du Vice-rectorat à trouver en un temps record, les ressources financières suffisantes, à même de pourvoir les postes vacants, afin de calmer l’exaspération des parents !

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close