Quand des responsables de clubs sportifs sont confrontés à la radicalisation…

« Sécuriser le mouvement sportif face au risque de radicalisation » : c’est le thème d’un colloque organisé jeudi 30 novembre par la région Île-de-France.

Elle tire la sonnette d’alarme sur ce phénomène inquiétant. En effet, les clubs et les associations du secteur sportif arrivent en tête des lieux dans lesquels on constate des tentatives d’emprise, de dérives et de basculements. La commune de Lagny-sur-Marne, située à 45 kilomètres à l’est de Paris en Seine-et-Marne, y est confrontée puisque le profil des deux entraîneurs de l’équipe de football de départementale 2 pose problème.

Ils ramènent le calme dans les tribunes

En 2016, quand l’équipe seniors de l’US Lagny-Messagers propose aux dirigeants du club de recruter deux anciens du quartier pour entraîner le groupe des adultes, le président du club accepte sans hésiter. « On avait quelques soucis sur le terrain avec les spectateurs qui venaient systématiquement insulter ou embêter les arbitres, même les joueurs y compris moi parfois », raconte Manuel Da Silva. Les deux hommes, qui ont joué au club quand ils étaient petits, reprennent donc une licence de joueurs. L’effet est immédiat :

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close