Quand M. Monvoisin défie l’Autorité de la concurrence de poursuivre ATN au pénal…

Invité mercredi soir sur le plateau de Polynésie 1er, le Pdg de la compagnie au tiare n’a visiblement pas apprécié les conclusions du dernier rapport rendu par l’Autorité de la concurrence sur le transport aérien international au fenua.

Autant dire tout de suite qu’il ne fait pas bon contrarier le patron d’ATN! Et encore moins se plaindre de la politique tarifaire de « notre » compagnie, celle que tous les Polynésiens – à travers le budget du Pays – ont contribué à renflouer des années durant à coups de milliards de francs pacifique au temps où celle-ci cumulait les déficits.

Ceci étant dit, Michel Monvoisin, interrogé par Natacha Szilagy, n’a pas été d’une grande pédagogie pour expliquer aux téléspectateurs pourquoi le prix des billets d’avion était aussi élevé et surtout, si oui ou non, « les compagnies s’organisaient » (sic) pour créer la rareté de l’offre, source d’inflation artificielle, selon l’APC.

Le Pdg a d’abord souligné que cette saisine ne datait pas d’hier et que, fait du hasard (?), le rapport était publié au lendemain de l’arrivée du premier vol commercial de French Blue à Tahiti-Faa’a. Puis, sur un ton beaucoup plus offensif, il a invité le président de l’Autorité, Jacques Mérot, « à faire son travail » en poursuivant devant les tribunaux la compagnie aérienne polynésienne puisqu’il s’agirait là d’une « affaire pénale », a t-il précisé. Avant de conclure dans le même registre: « Ce rapport a été écrit par des gens qui ne comprennent rien au transport aérien ».

Sur French Bee ensuite, qui bénéficie il fait dire du soutien gouvernemental, Michel Monvoisin n’a pas pu faire autrement que de mettre un peu d’eau dans son vin par rapport à ses précédentes déclarations,  notamment en « saluant la prise de risque » de la famille Dubreuil, principal investisseur de ce groupe privé. De là à imaginer la réussite de l’entreprise…il ne faut pas trop en demander! Et le patron d’ATN de se référer au seul chiffre de l’ISPF sur le prix moyen (44 000 Fcfp) d’une chambre d’hôtel  en 2017 qui lui fait dire que Tahiti et ses îles ne sont pas une destination low-cost.

En attendant, et c’est l’essentiel pour les usagers polynésiens, la compagnie au tiare a fait la démonstration qu’elle pouvait soutenir la concurrence en commercialisant des billets à 140 000 Fcfp (hors bagage en soute mais avec les repas) pour un trajet Papeete-Paris, quand l’an dernier, aux mêmes dates (fin juillet-mi août), les prix étaient largement supérieurs à 200 000 Fcfp.

Alors, merci qui ?

 

Télécharger l'article en PDF

3 pensées sur “Quand M. Monvoisin défie l’Autorité de la concurrence de poursuivre ATN au pénal…

  • 18 mai 2018 à 2 h 19 min
    Permalink

    Mr Monvoisin n’a dans la bouche que cette phrase «  la Polynésie est une destination pour les clients ayant un fort pouvoir d’achat » à aucun moment il ne pense aux habitants du fenua qui souhaiteraient découvrir d’autres horizons sans dépenser des fortunes, lui, sa famille, ses copains et le personnel d’ATN s’en moque eux ils ne paient rien !!!

    Répondre
  • 18 mai 2018 à 22 h 10 min
    Permalink

    Monvoisin doit ravaler son chapeau. Quel andouille, quelle arrogance. J’ai envie de lui foutre une grosse claque. La vérité: ATN et AF se sont sucrés sur notre dos pendant des décennies. Maintenat, le foutage de gueule ça suffit. Vive French Bee!!!!

    Répondre
  • 31 mai 2018 à 10 h 47 min
    Permalink

    pour l’avoir testé sur un PPT/SFO A/R, je peux dire que French Bee/Blue fournit un tres bon service au meilleur rapport qualité-prix…en tout cas loin devant ATN…qui n’a plus qu’a revoir sa « statégie marketing » d’enfumage des masses ! et elle l’a dejà pris en compte avec son plan B accompagné d’un « soudaine » baisse des tarifs de pres de 40%…merci French Bee et longue route à vous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close