«Quand on consulte des images de djihadistes, on est un djihadiste»: la formule dont Sarkozy abuse

Le président du parti Les Républicains était venu soutenir Edgar Morin, à Rouen, le 30 novembre. Et on retiendra de ce meeting une comparaison marquante entre pédophiles et djihadistes, que Nicolas Sarkozy avait déjà utilisée.

«Quand on consulte des images de djihadistes, on est un djihadiste». Voici probablement la seule chose que l’on va retenir de l’intervention de Nicolas Sarkozy du lundi 30 novembre, lors d’un meeting à Rouen, où il était venu soutenir Hervé Morin (UDI).

Comme le racontent 20 minutes et l’AFP, le chef de file du parti Les Républicains «veut aller « plus loin » dans la lutte contre le terrorisme et l’embrigadement islamiste». Il a notamment demandé pourquoi n’avait pas été mis en oeuvre un délit de consultation de sites djihadistes, avant de «se lancer dans des formules marquantes». Il a ainsi asséné:

«Pardon de cette image mais, quand on consulte des images de pédophilie, on est un pédophile; quand on consulte des images de djihadistes on est un djihadiste.»

 

Évidemment, une partie de Twitter s’est emparé de cette phrase pour la détourner et s’en moquer gentiment (ou moins).

Si tu regardes trop de vidéos de l’âne Trotro, tu es l’âne Trotro

Depuis l’itw de Sarkozy on sait qu’il suffit de regarder tous les épisodes de DBZ pour se transformer enfin en Super Sayan ! #kamehameha

Du coup en lisant l’article où Sarkozy dit n’importe quoi on est Sarkozy ? Mes chers amis ! J’ai besoin de vous !

Si on suit la logique de Sarkozy, la moitié des gens sur internet sont des chats. #conspiration

On notera également que Libé a conclu une des brèves de son direct par un très joli:

«Si vous avez regardé la photo qui illustre cette brève, vous êtes sarkozyste. Désolé.»

Réponse à l’affaire Mohamed Merah

L’AFP et 20 minutes précisent cependant que Nicolas Sarkozy a vite nuancé, en partie, ses propos, expliquant que l’on n’était pas djihadiste si l’on était «un (…) Lire la suite sur Slate.fr

«Quand on consulte des images de djihadistes, on est un djihadiste»: la formule dont Sarkozy abuse
Source: Yahoo Technologies

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close