Quatre nouvelles entreprises qui veulent promouvoir la santé au travail

Le ministre des Solidarités et de la santé, le Dr Jacques Raynal, a co-signé, mardi matin, avec les représentants de quatre nouvelles entreprises locales volontaires (Newrest, Intercontinental Bora Bora, SIPAC, et Interoute), une charte encourageant la mise en place d’actions en faveur de la promotion de l’alimentation équilibrée et de la pratique de l’activité physique auprès de leurs salariés.

En Polynésie française, 70% de la population adulte est en surpoids. Afin d’inverser la tendance et d’agir sur les nombreux facteurs de risque qui influencent négativement l’état de santé de la population (sédentarité, consommation d’aliments néfastes pour la santé, alcoolisme, rythmes alimentaires, stress, etc.), il est nécessaire d’agir sur différents fronts. Le Ministère et la Direction de la Santé, suite à une évaluation du programme Obésité en 2015, ont considéré la promotion de la Santé comme un axe dominant et transversal qui prône des environnements favorables à l’alimentation, à un mode de vie physiquement actif, à la prévention des problèmes reliés au poids, au maintien et à l’amélioration de la santé par chacun.

Le lieu de travail constitue un terrain privilégié pour sensibiliser une partie de la population que sont les salariés. Dans ce cadre, la Direction de la Santé a mis en œuvre une démarche auprès des salariés d’entreprises locales qui vise à encourager l’adoption de comportements de vie sains, en particulier sur l’alimentation équilibrée et la pratique régulière d’une activité physique.

Il est démontré en effet que la promotion de saines habitudes de vie sur le lieu de travail peut avoir des effets bénéfiques pour améliorer la santé globale des employés, leur bien-être et de façon indirecte la santé des familles, et contribue également à une meilleure productivité de l’entreprise. Promouvoir la santé au travail est une manière positive pour les entreprises d’optimiser la gestion des ressources humaines et de prévenir les difficultés directement en lien avec l’état de santé des salariés. Il se conjugue avec la performance et la culture d’entreprise.

Un réseau d’entreprises actives (EA) qui se développe de plus en plus

En 2016, huit entreprises privées volontaires (Air Tahiti Nui, Hôtel Le Méridien, Electricité de Tahiti, Hôtel Intercontinental Tahiti, Polynésienne des Eaux, Tahitienne de Secteur Public, Brasserie de Tahiti et Caisse de Prévoyance Sociale) et un service public (Direction de la Santé) ont signé la charte d’engagement des entreprises actives pour la santé des salariés. Ils bénéficient d’un accompagnement par une équipe de la Direction de la Santé dans la mise en œuvre d’actions favorables à l’adoption de comportements de vie sains avec une déclinaison de mesures en faveur de l’alimentation et de l’activité physique.

Aujourd’hui, les actions se poursuivent et les EA sont toujours très actives pour la santé de leurs salariés. Le réseau s’agrandit avec l’arrivée des quatre nouvelles entreprises signataires.

Sous la supervision technique du Département des programmes de prévention, les entreprises signataires de la charte seront accompagnées à chacune des étapes de la démarche, en partenariat avec les organismes en charge de la médecine du travail (SISTRA, CGPME) en fournissant un soutien méthodologique et une aide à la prise de décision.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close