Quel type de développement touristique voulons-nous à l’échelle régionale ?

 

 

 

Le président Edouard Fritch a ouvert, lundi matin, le séminaire du conseil de coopération économique du Pacifique – Pacific Economic Cooperation Council (PECC), sur le thème du tourisme durable et responsable, en présence notamment de plusieurs membres du gouvernement, et de Pascal Lami, ancien directeur général de l’Organisation du commerce (2005-2013).

Composé de vingt-cinq pays riverains et insulaires du Pacifique, le PECC accueille les territoires insulaires français du Pacifique en tant que membres associés. Cette organisation non gouvernementale regroupe tous les pays du Pacifique, et propose un forum de concertation permanent réunissant des universitaires, des chefs d’entreprises, des représentants des administrations et autorités publiques, de manière à améliorer la compréhension régionale et internationale et à favoriser les échanges dans le bassin Pacifique. Les membres du PECC proposent des politiques régionales avec l’objectif de contribuer à un développement économique stable de la région et à faire face aux défis majeurs qu’elle concentre sur la scène internationale.

Organisé durant deux jours, sous l’égide du Pays, à travers notamment le ministère du Tourisme, ce séminaire abordera les opportunités et les contraintes des différentes initiatives régionales en matière de développement touristique durable et responsable. « Il nous interroge sur le type de développement touristique que nous voulons promouvoir ainsi que sur la coopération que nous voulons mettre en œuvre pour y parvenir au niveau de notre région », a souligné le président Fritch.

En effet, les Pays du Pacifique présentent des spécificités propres mais sont confrontés à des problématiques auxquelles les gouvernements de la région doivent apporter des réponses, notamment en ce qui concerne la préservation et la valorisation des sites, des espaces ou des modes de vies traditionnels. Dans son discours d’ouverture, le président a insisté sur l’importance d’un travail de coopération pour construire et développer des synergies afin de renforcer de manière durable et exemplaire le tourisme océanien, tout en favorisant le développement économique et social.

Durant ce séminaire, les participants aborderont de manière transversale les enjeux de la protection de l’environnement – un sujet qui préoccupe les États et territoires insulaires – ainsi que les professionnels du secteur du tourisme, mais également les touristes eux-mêmes. « Nos visiteurs se sentent de plus en plus concernés et recherchent pendant leur séjour une nature sinon totalement intacte, du moins préservée », a précisé le président Fritch. Il a, de ce fait, expliqué que la pérennité du tourisme passait par le respect ainsi que la protection de l’environnement et des héritages culturels.

Enfin, le président a rappelé que depuis 2015 le gouvernement a élaboré et mis en œuvre une stratégie de développement touristique qui place le Polynésien et son environnement au cœur de ses actions. Ce séminaire organisé en Polynésie est le deuxième d’une série de trois organisés sur le thème de l’économie circulaire comme facteur de croissance économique.

Le dernier des trois rendez-vous, axé sur la croissance économique durable et responsable des villes, se tiendra à Singapour, en 2018.

Communiqué du gouvernement

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close