« Quelle Polynésie pour 2050 ? »: le programme de la conférence organisée par le CESC

 

À l’occasion de la célébration de  son quarantième anniversaire, le Conseil économique, social et culturel de Polynésie française a invité les membres de l’Assemblée des présidents des Conseils économiques, sociaux et environnementaux des régions de France et d’Outre-mer à tenir son assemblée plénière décentralisée en Polynésie française pour la toute première fois.

Raison pour laquelle la quatrième institution de notre Pays organisera une grande conférence le mardi 11 juillet 2017 à l’hôtel Le Méridien de Tahiti intitulée « Quelle Polynésie pour 2050 ? ». L’ensemble des présidents des Conseils économiques, sociaux et environnementaux des régions de France et d’Outre-mer a été convié.

Dans le prolongement des engagements pris par le Président de la République française, lors de son déplacement en février 2016, un texte baptisé « Accord de l’Élysée », préalable au texte final, « Accords de Papeete » rebaptisé « l’Accord pour le développement de la Polynésie française », a été signé le vendredi 17 mars 2017 par François Hollande et le Président de la Polynésie française Edouard Fritch.

De manière historique, ce texte aborde la question des expérimentations atomiques qui ont contribué à l’affermissement de la force de dissuasion nucléaire française. Il comprend plus particulièrement la reconnaissance par l’État français du fait nucléaire et de ses conséquences, pierre angulaire de l’accord et marque de la restauration des relations de confiance entre la Polynésie française et la France.

Outre la reconnaissance, cet accord détaille les mesures mises en place pour développer les infrastructures publiques, accompagner le développement des communes, soutenir l’initiative privée et valoriser les secteurs d’avenir, mais aussi pour agir en faveur du désenclavement territorial et numérique de la Polynésie française. Il est également constitué d’une partie centrée sur l’amélioration des conditions de vie, et rappelle notamment « l’importance des efforts à poursuivre en matière d’équilibre des comptes sociaux, d’offre de soins et de prise en charge des publics vulnérables ».

Eu égard aux évolutions statutaires et réglementaires attendues après la signature de cet accord, cette conférence aura principalement pour vocation de mener une réflexion sur les mutations nécessaires de la Polynésie française pour les quarante ans à venir et sera centrée sur la problématique suivante : « Quelle Polynésie pour 2050 ? ».

Par extension, les questions majeures suivantes pourraient trouver leurs échos au travers des débats qui auront lieu lors de cette conférence : quelles sont les trajectoires de développement à privilégier pour construire une économie moins dépendante des transferts de l’État, une économie bleue et verte capable de relever les enjeux du changement climatique ? Comment inscrire la Polynésie française dans un véritable développement régional et transformer ses relations historiques avec ses voisins du Pacifique par de vrais partenariats économiques, en les conciliant avec les opportunités de développement proposées par la Chine ? Comment développer une Polynésie moderne et numérique ? Comment garantir la préservation des valeurs sociales et culturelles de la société polynésienne ?

Le programme de la Conférence « Quelle Polynésie en 2050 ? »

7h30 – 8h00 : Accueil des invités, Hôtel Méridien, Punaauia,

8h00 : Ouverture de la conférence par Mlle Pauline SILLINGER (animatrice / modérateur),

8h10 : Allocutions protocolaires

Vision de la Polynésie française en 2050 par les institutions :

  • Discours d’ouverture du Président du CESC, Winiki SAGE,

  • Intervention du Président de l’Assemblée de la Polynésie française, Marcel TUIHANI,

  • Allocution du Vice-président de la Polynésie française, Ministre de l’Economie et des finances, en charge des grands projets d’investissements et des réformes économiques, Teva ROHFRITSCH,

  • Intervention du Conseiller au CESE, Christian VERNAUDON,

  • Intervention de Laurent DEGROOTE, Président de l’Assemblée des CESER de France.

9h00 : Pause-café

9h15 : Table ronde 1 : « Le fait nucléaire : un devoir de mémoire pour préparer l’avenir ».

Réalités historiques, impacts et enjeux : les impacts sanitaires, environnementaux, sociologiques et culturels… L’indemnisation des victimes à l’exposition radiologique : principe de présomption, critères, modalités d’application… De la reconnaissance par l’Etat à l’œuvre de mémoire pour préparer l’avenir : « de la reconnaissance à l’acceptation : « On n’efface pas le passé, on le dépasse. Il faut alors poser des actes » (François Hollande, 10 mai 2017, Commémoration de l’abolition de l’esclavage). Les conséquences à moyen et long termes du fait nucléaire au regard des solidarités et des mutations sociologiques.

Modérateur : Dominique MORVAN, animatrice et coordinatrice éditoriale,

Intervenants :

  • Nicolas IMBERT, Directeur exécutif de Green Cross France et Territoires,

  • Tea HIRSHON, ancienne Représentante UPLD à l’Assemblée de la Polynésie française et ancienne Présidente de la Commission d’enquête de l’Assemblés de la Polynésie française sur les conséquences des essais nucléaires en Polynésie française, 2005,

  • Yolande VERNAUDON, Déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires, DSCEN

  • Hina GREPIN-LOUISON, Anthropologue,

  • Roland OLDHAM, Président de Moruroa e tatou,

  • Moanaura TEHEIURA, Enseignant et chorégraphe.

10h45 : Pause-café.

11h00 : Table ronde 2 : « La Polynésie française et son environnement régional : un océan d’opportunités ».

  1. Géopolitique et connectivité régionale :

« Une dualité d’influence vis-à-vis de la Polynésie française »,

« La réduction de l’isolement de la Polynésie française » :

Intervenants :

  • Hiria OTTINO, Consultant, Présidence de la Polynésie française : les relations avec la Chine,

  • Christopher KOZELY, Agent consulaire des Etats Unis d’Amérique : les relations avec les Etats Unis,

  • Michel MONVOISIN, PDG d’ATN : Transport aérien,

  • Jean-François MARTIN, Directeur général de l’OPT : Télécommunications,

La Polynésie et les Pays du Pacifique : Grandes puissances régionales et petits pays insulaires : comment la Polynésie française peut-elle créer les conditions d’un développement économique régional qui lui soit favorable en tenant compte du contexte géopolitique spécifique engendré par la présence des super puissances (USA, Chine…),

Les enjeux de « la route de la soie », mondialisation versus multi polarisation; les paramètres géopolitique et géostratégique du bassin pacifique… Les enjeux de la « connectivité » : réduire l’isolement de la Polynésie française par un réseau de transport et de communication performant. La Polynésie et l’Océan : immensité, distances et diversités, le défi archipélagique : le transport aérien national et international, les liaisons maritimes, le numérique et les télécommunications…

  1. Quel modèle de développement économique pour le Polynésie française ? :

« Un environnement océanique : entre défis et contraintes »,

« Réussir les transitions écologiques et énergétiques pour une Polynésie résiliente au changement climatique »,

Intervenants :

  • Gérard SIU, Directeur d’entreprises : Economie maritime et économie bleue,

  • Carole MARTINEZ, Coordonnatrice pour l’Europe de l’IUCN, (International Union for Conservation of Nature) : la transition écologique,

  • Mehiti ALLAIN, chef de service solutions énergétiques – direction commerciale EDT-ENGIE « la transition énergétique »,

  • Titania REDON, Directrice de la communication, SUEZ-Outremer,

  • Thierry POUPEAU, Expert (technologies et marchés énergétiques), « Knowledge to Beyond Petroleum ».

Les enjeux de l’économie bleue, innovation et valorisation, les ressources halieutiques, minérales et énergétiques, les impératifs de gestion des ressources, atténuation / préservation…

Modérateurs : Bran QUINQUIS, Conseiller technique, Ministère de la recherche / Michel VILLAR, Chargé de mission au Secrétariat général du gouvernement.

12h30 : Pause-déjeuner.

14h00 : Table ronde 3 : « Quelle Polynésie, quelle société polynésienne en 2050 ? ».

La société Polynésienne en 2050 : les enjeux démographiques, segmentation des classes, les métiers, les valeurs sociales et culturelles…

Comment créer une société Polynésienne harmonieuse, soucieuse de ses spécificités sociales, culturelles et géographiques ?

Quelles sont les fondamentaux à préserver pour construire un modèle de société capable de concilier respect des valeurs et modernité ?

Comment préserver les solidarités polynésiennes (retraite, fiscalité, pauvreté, emploi, éducation, partage et redistribution des richesses, respect de valeurs et modernités…),

Séquences témoignages / visions de jeunes polynésiens :

Modérateur : John MAIRAI, animateur d’émissions culturelles télédiffusées

Intervenants :

  • Fabien BREUILH, Directeur de l’Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF),

  • Emilie GAILLARD, Maître de conférences en droit privé (droit des générations futures), Université de Caen,

  • Vaia TUUHIA, Déléguée générale de l’association « 4D », Dossiers et Débats pour le Développement Durable).

  • Avec la participation de plusieurs jeunes de la société civile (artistes, créateurs, animateurs, chefs d’entreprises innovantes…) :

  1. Matairea BESSERT, fondateur de la marque NESIAN,

  2. Raiarii Tevaerai, animateur, TNTV,

  3. Raitini REY, pilote chez Air Tahiti et entrepreneur,

  4. Juliet LAMY, entrepreneure,

  5. Hervé BOISSIN, Entomologiste, Institut Louis Malardé, ILM.

15h30 : Pause-café

16h00 : Restitution synthétique des travaux de la conférence par :

  • Tamatoa BAMBRIDGE, Chercheur au CNRS,

  • Bran QUINQUIS, Conseiller technique, Ministère de la recherche,

  • Raimana LALLEMANT, Docteur en droit de l’environnement,

16h30 : Interventions des Présidents des CESER de France « les ressentis de la conférence ».

16h45 : Allocution de clôture du Président du CESC, Winiki SAGE.

17h00 : Clôture de la conférence.

Inscription en ligne – Entrée gratuite

Le public est invité à se joindre à nous pour débattre sur les trois thématiques de la conférence. L’entrée est gratuite.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close