Raiatea-Tahaa innovent en matière de collecte et de gestion des déchets dangereux

 

Le président de la Chambre de commerce, Stéphane Chin Loy et le président la Communauté de Communes Hava’i, Cyril Tetuanui, ont signé ce lundid matin un accord pour le déploiement du programme Integre. L’accord sera ensuite envoyé à Nouméa pour une signature par la Communauté du Pacifique.

Dans le cadre du programme Integre, mis en œuvre par la Communauté du Pacifique, la CCISM porte un projet visant à la mise en place d’une meilleure gestion des déchets dangereux des entreprises du site pilote de Raiatea et Tahaa.

Les huiles et les batteries étant les déchets générés en plus grande quantité, l’accent a été mis en priorité sur ces produits. La gestion des huiles et batteries usagées n’est pas forcément évidente pour les entreprises, et peut souvent représenter des coûts importants, surtout dans les îles où au coût de traitement s’ajoutent les coûts de collecte et rapatriement de ces déchets vers Tahiti (avant export).

En l’absence de prestataire spécialisé en collecte et gestion des déchets dangereux sur Raiatea et Tahaa, la Communauté de Communes Hava’i assurera le service de collecte qu’elle facturera aux entreprises bénéficiaires.

En tirant partie des infrastructures existantes au niveau de la Communauté de Communes, l’objectif de ce montage est de maitriser les coûts de gestion de ces déchets dangereux.

En outre, grâce aux financements européens disponibles via Integre, la CCISM a pu acquérir du matériel de stockage et de collecte des huiles et batteries. Ce matériel sera rétrocédé à la Communauté de Communes Hava’i pour être mis à disposition des entreprises qui s’engageront dans le système proposé.

En contrepartie de leur engagement à gérer leurs déchets dangereux de façon optimale, les entreprises pourront recevoir le label Rave Mā. Pour le consommateur, faire appel à une entreprise labellisée sera le gage d’une gestion optimale des déchets dangereux.

A moyen et plus long terme, une fois le système éprouvé sur Raiatea et Tahaa, l’objectif est d’étendre le dispositif aux autres îles du territoire.

Communiqué CCISM

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close