Réajustement des opérations financées par le contrat de projets

 

Par 47 voix « pour » et 10 abstentions (UPLD), l’assemblée de la Polynésie française a adopté ce mardi le projet de délibération approuvant le projet d’avenant 1 à la convention annuelle du contrat de projets Etat-Polynésie française (2015-2020). Voici les commentaires livrés par la représentante Teura Tarahu-Atuahiva au nom du groupe majoritaire.

Le 3 août dernier, la convention annuelle du Contrat de projets pour l’exercice 2016 définissait une liste de vingt-quatre opérations d’investissement dans cinq secteurs considérés comme prioritaires pour le développement de notre pays.

D’un commun accord, l’Etat et la Polynésie française ont naturellement fait le choix d’accentuer leurs efforts, avec les moyens financiers correspondants, sur le Logement social d’une part – dont on sait notamment qu’il est pourvoyeur d’emplois pendant la phase de construction – et le Tourisme d’autre part, en ce qu’il génère d’importantes retombées pour l’ensemble de la collectivité.

Avec la signature de ce nouveau contrat de projets pour la période 2015-2020, les parties-prenantes ont également affiché pour ambition d’assouplir les règles de gouvernance du dispositif en vue d’une meilleure utilisation des crédits disponibles dans les temps impartis. C’est effectivement le vœu que nous formons tous !

Dans cette perspective, l’avenant n°1 pour l’exercice en cours qui nous est présenté, après sa validation par le comité de pilotage le 13 octobre dernier, scelle le retrait de trois opérations dans le Logement social et la programmation d’une nouvelle toujours dans le même secteur.

Il s’agit là d’une décision de bons sens et de bonne gestion des deniers publics dans la mesure où les chantiers en question, qu’il s’agisse du Domaine Ahnne à Paea ou des travaux de résorption de l’habitat insalubre dans la zone Hotuarea, à Faa’a, ne sont pas « mûrs » techniquement comme on dit dans le jardon professionnel.

En remplacement, le contrat de projets va permettre le financement de 20 logements individuels en S2 dans la commune de Vairao sur un terrain apporté par l’OPH, le coût des travaux, foncier inclus, étant estimé à 599 millions de francs pacifique. Le démarrage du chantier doit intervenir dans le courant du premier semestre 2017.

Précisons que cette révision de la liste des projets programmés en 2016 ne modifie en rien la participation financière de l’Etat maintenue à hauteur d’1 milliard 700 millions de Fcfp.

Mais au-delà de cet aspect financier, pour rebondir sur un commentaire pertinent fait en commission législative par ma collègue Armelle Merceron, je crois utile pour l’avenir, qu’ensemble, nous puissions engager une réflexion sur l’implantation de lotissements sociaux dans les différentes communes et les éventuels blocages qui peuvent en résulter.

Comme on a pu le voir avec le Domaine Ahnne mais ce n’est pas le seul exemple…, certains riverains voient en effet d’un mauvais œil l’arrivée  « d’étrangers », si je puis m’exprimer ainsi, à côté de chez eux.

Pourquoi une telle hostilité alors que nous sommes tous Polynésiens ? Est-ce simplement un défaut d’information ou de l’incompréhension vis-à-vis des futurs locataires ? Par ailleurs, n’y a-t-il pas des améliorations à apporter au niveau de l’architecture de ces ensembles ? Autant de questions qui, je l’espère, nourriront le débat à venir.

Dans cette attente, j’invite mes collègues à approuver cet avenant numéro 1 à la convention annuelle 2016 du contrat de projets.

Je vous remercie de votre attention.

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close