Record du monde de ‘ukulele: le gouvernement y était

Dans le cadre de la première édition du « Tahiti – Festival international du ‘ukulele », le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le ministre de la Relance économique, Jean-Christophe Bouissou, le ministre de la Jeunesse et des Sports, René Temeharo, et le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, ont participé, samedi après-midi, à To’ata, au record du monde de ukulele, qui a regroupé précisément 4 750 participants.

Tous les Polynésiens ayant participé à cet événement ont réussi à dépasser le record du monde du plus grand nombre de joueurs de ‘ukulele jusqu’alors détenu, dans le livre Guiness des records, par l’Angleterre, avec 2 370 participants, et qui remontait au 18 juillet 2014. Tous les joueurs de ‘ukulele présents ont interprété ensemble, pendant au moins 5 minutes, en harmonie, le morceau « Bora Bora e ».2015-04-11 RECORD UKULELE (303)

Organisé du 7 au 11 avril, le festival en lui-même avait pour but, d’une part, de développer la pratique du ‘ukulele en Polynésie afin que jeunes et moins jeunes se réapproprient l’instrument et, d’autre part, de promouvoir la frappe traditionnelle, voire le style polynésien, au plan international. Des classes gratuites de ‘ukulele et un concert regroupant des artistes locaux et hawaiiens ont été organisés à cette occasion. Il s’agira désormais d’un événement triennal.

Le Festival international du ‘ukulele a été lancé par le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et ce alors qu’il occupait toujours ses fonctions de directeur de la Maison de la Culture – Te Fare Tauhiti Nui, avant donc d’être appelé au gouvernement. Le ministre souhaite ainsi mettre en évidence tout le savoir polynésien autour de cet instrument de musique qui a déjà eu ses heures de gloire hors de Polynésie. En métropole, l’émission « La Nouvelle Star » a, par exemple, vu le sacre du chanteur Julien Doré, accompagné de son ‘ukulele, en 2007.2015-04-11 RECORD UKULELE (317)

Le gouvernement se réjouit du record du monde décroché grâce à l’enthousiasme et à une forte participation de Polynésiens, et ce avec un instrument de musique festif, si étroitement lié au mode de vie de nos îles, et donc indissociable de notre culture.

2015-04-11 RECORD UKULELE (324)

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close