Réforme de la PSG: la CGPME se retire à son tour

Après le MEDEF, c’est au tour du bureau confédéral de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME PF) de faire entendre sa voix divergente sur le dossier de la PSG.

Suite aux positions prises par le gouvernement lors de la réunion du 15 juin 2016 à la Présidence de Polynésie française, la CGPME fait part de sa décision de suspendre sa participation aux travaux relatifs à la réforme de la protection sociale généralisée.

Cette décision est directement liée à l’annonce faite lors de cette réunion, selon laquelle aucune réforme fiscale ne sera mise en place pour accompagner la réforme de la PSG vers un élargissement de l’assiette fiscale, dont les objectifs sont le sauvetage des comptes de la maladie et la sauvegarde du coût du travail.

La CGPME de Polynésie Française s’inquiète des conséquences d’une telle décision, qui condamne d’ores et déjà la réforme de la protection sociale généralisée telle qu’elle avait été pensée et comprise par les partenaires sociaux.
Communiqué
Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close