Réforme de la PSG: les patrons se désolidarisent de l’action menée par l’Intersyndicale

Consécutivement au dépôt d’un préavis de grève par l’Intersyndicale sur le dossier épineux de la réforme de la PSG, les présidents de la CPME et du Médef, Christophe Plee et Olivier Kressmann, ont vivement réagi.

Tout d’abord, les patrons se disent « perplexes » quant à la décisions prises par les organisations syndicales de salariés.

Aussi, ils renouvellent leur voeu « d’arbitrage juste et responsable » pour garantir l’équilibre et la pérennité du régime de retraite en Polynésie française.

Mais dans le contexte actuel, la CPME et le Médef annoncent se désolidariser « totalement de l’action menée par une intersyndicale en déficit de propositions dont les arguments  se résument à l’opposition et l’obstruction ». Les mots sont durs mais ils traduisent une certaine réalité.

En attendant, les patrons sont favorables au projet de loi du Pays en passe d’être examiné par l’assemblée, sous réserve de deux conditions: « Que cette loi du pays définisse précisément la constitution du Conseil d’orientation et de suivi de la retraite et son fonctionnement; que la réforme paramétrique soit progressive (…).

En conclusion, les deux patrons appellent l’ensemble des partenaires sociaux à se positionner dans cette dynamique pour l’avenir de notre Pays.

Photo d’archives

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close