Règlement de comptes à HereFenua

Ils disent vouloir aimer leur pays mais pour ce qui est de l’estime entre eux, on repassera…

Quelques semaines, c’est approximativement le temps qu’il aura fallu pour voir la toute jeune alliance HereFenua littéralement exploser en vol!

Heimana Garbet, le référent polynésien d’En Marche, s’étant mis en retrait sur la pointe des pieds, à la demande insistante de ses supérieurs parisiens, seuls restaient alors en course l’ancien maire de Papara, Bruno Sandras, l’élu de la presqu’île, Clarentz Vernaudon, et Teiva Manutahi, leader de Porinetia Ora, arrivé quatrième aux dernières territoriales.

Oui mais voilà…, il semble que le premier ait reproché aux deux autres de ne pas avoir rempli leur part du contrat pour faire du premier meeting de Vaitupa, mercredi dernier, un succès incontestable. Ce jour là malheureusement, seule une poignée de sympathisants (moins d’une centaine) avait pris place dans les gradins. Il n’en fallait pas davantage pour prononcer le divorce des trois larrons et rendre en l’état la « fameuse troisième voie » difficilement praticable.

Autant dire que d’ici la clôture du dépôt des candidatures à la DRCL, le 26 mars, on peut encore s’attendre à des mouvements de recomposition politique sur l’échiquier local.

Photo: TNTV

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close