Réhabilitation des rives de la Papeava

 

Le ministre de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, accompagné de Marcellino Teata, adjoint au maire de Papeete, a procédé mardi après midi, à l’inauguration des travaux d’aménagements de la Papeava, dans le quartier de la Mission, à Papeete.

Les cours d’eau constituent des milieux sensibles très fortement affectés par les activités humaines. En outre, ils représentent les exutoires de rejets principaux et les points de production d’eau à des fins de consommations humaines. Par ailleurs, les rivières, cascades incluses, sont des zones de loisirs et d’écotourisme qui représentent un atout non négligeable pour la qualité de vie de la population et le développement du tourisme avec la pratique du canyoning, du kayak ou encore de la baignade.

Devant l’importance qu’elles revêtent, la Direction de l’environnement mène actuellement des études liées à son plan d’actions rivières qui vise au bon état écologique des rivières. Le travail demandé comporte trois volets : un diagnostic environnemental simplifié, la proposition d’un plan d’actions permettant d’atteindre le bon état écologique des rivières et la mise en œuvre d’un programme de communication.

Certaines rivières sont prioritaires, ce qui est le cas de la Papeava. Bien qu’elle soit très fortement dégradée, une faune et une flore continue à s’y développer. En outre, elle est bordée de nombreuses habitations, en particulier au niveau des quartiers de La Mission. Il convient donc d’essayer de réhabiliter cette rivière autant que possible.

Le diagnostic de cette rivière a permis de la séparer en trois grands tronçons :

  • le premier tronçon situé au delà des zones habitées qui conserve un bon état naturel ;
  • le second tronçon situé entre la dernière zone habitée et l’école Fariimata. Ce tronçon est assez dégradé, en particulier par les déchets et les rejets que l’on peut observer sur tout ce linéaire ;
  • le troisième tronçon allant de l’école Fariimata jusqu’à l’embouchure. Un tronçon très fortement dégradé avec une rivière quasiment entièrement canalisée (berges en enrochement et en béton armé) et couverte sur un linéaire important.

Le second tronçon a fait l’objet d’études complémentaires qui ont abouti au présent projet. Ainsi, la Direction de l’environnement a travaillé en concertation avec les services de la commune de Papeete pour mener a bien ce dossier. La zone située près du lotissement OPH Tepapa 3 et de la salle polyvalente du quartier a été choisie pour la mise en place d’aménagements spécifiques qui visent en priorité à réhabiliter les rives, à créer un espace accueillant et ainsi faire en sorte que la population se réapproprie sa rivière, voit sa beauté, et ne la considère plus comme un dépotoir collectif. Des présentations ont été faites auprès des associations de quartier pour les informer.

Le projet a été cofinancé par le Pays et l’Etat et comporte notamment :

  • un nettoyage de la rivière sur un peu plus de 150 m,
  • un nettoyage et une préparation des zones à aménager,
  • l’embellissement de ces zones avec des nouvelles plantations et la mise en valeur de la flore existante,
  • la mise en place d’aires de repos (table, bancs…) et de panneaux pédagogiques,
  • la mise en œuvre d’une zone de promenade libre et d’une aire de loisirs (agrès de sport en plein air),
  • la mise en place de barrière de protection au droit de la rivière

Lors de ces travaux, il a été découvert plusieurs autres sites de décharges sur les rives qui étaient cachés par la végétation. En tout, plus de 6 tonnes de déchets ont été retirés de ce tronçon de rivière. En outre, des déchets ont encore été retrouvés après le premier nettoyage. Le ministère en charge de l’Environnement invite donc la population à d’avantage de civisme afin de garder intact notre environnement.

D’autres opérations visant à réhabiliter, restaurer ou protéger les rivières sont prévues dans un futur proche, notamment à Tipaerui où les associations sont déjà très actives et mènent un travail pédagogique remarquable.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close