Relance économique: Narii Faugerat « pas du tout optimiste »

Interrogé mardi soir sur le plateau de TéléPolynésie 1ère, le 1er vice-président du Medef (principale organisation patronale), Narii Faugerat, s’est dit « pas du tout optimiste » sur les perspectives de relance économique du Pays.

 

L’homme d’affaires polynésien, concessionnaire de plusieurs marques automobiles, réagissait à un reportage de la chaine sur les derniers chiffres – plutôt bien orientés – de notre balance commerciale.

A ses yeux, en effet, deux raisons principales font que, dans l’état actuel des choses, aucune reprise ne peut s’amorcer. D’abord, l’absence de confiance créée par les divisions internes qui secouent la majorité au pouvoir depuis bientôt un an; ensuite et plus que tout, le maintien de « taxes et impôts monstrueusement élevés… » a t-il affirmé.

Quand bien même un régime de faveur serait accordé aux investisseurs étrangers, « ceux-ci ne viendront pas… » a poursuivi l’interlocuteur de Brigitte Olivier qui, au passage, dénonce l’existence de deux poids, deux mesures fiscales.

Certes, l’année 2014 a été marquée par un point de croissance supplémentaire, soit l’augmentation du PIB (Produit intérieur brut) d’environ 10 milliards de Fcfp. Et Narii Faugerat de reconnaître que dans le secteur automobile, ce rebond s’est effectivement traduit par la vente de 200 véhicules supplémentaires. Mais l’embellie semble avoir été de courte durée…puisque selon lui, mai 2015 a été le plus mauvais mois depuis trente ans.

Enfin, suivant de près les dossiers traités par le tribunal de commerce de Papeete, l’homme d’affaires soutient que « de plus en plus d’entreprises sont contraintes ces temps-ci de déposer le bilan », faute de pouvoir payer ce qu’elles doivent.

Télécharger l'article en PDF

6 pensées sur “Relance économique: Narii Faugerat « pas du tout optimiste »

  • 29 juillet 2015 à 6 h 15 min
    Permalink

    Bien dit Narii, les impots ont trop augmenté!!! Il faut que le gouvernement ouvrent leurs yeux !!!!

    Répondre
  • 29 juillet 2015 à 16 h 35 min
    Permalink

    Ta raison narii ..tu les vois passer les societes qui deposent le bilan …..et si tu vois pas d ouverture ds ce pays….. zero economie ….c encore plus grave qd tu te prononce ……..alors j estime que les dirigeants nous servent a rien …meme eux sont depourvus….pas de solution …c grave

    Répondre
  • 29 juillet 2015 à 21 h 57 min
    Permalink

    Ça craint ! Non seulement c dur pour le patronat, mais les clients/consommateurs deviennent aussi de + en + exigeants ! C usant ce système ! Vais finir par m’inscrire au rspf et matter le sunset ts les jours

    Répondre
  • 30 juillet 2015 à 2 h 38 min
    Permalink

    Je suis ok avec toi Narii. Pas d’ouvertures pour les sociétés par contre pour les Hommes du gouvernement , un paquet d’opportunités

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close