Remaniement gouvernemental « dans les quinze jours »

C’est l’annonce faite, ce matin, dans les colonnes du quotidien La Dépêche par le président de la Polynésie, Edouard Fritch.

Une décision prévisible. Voir, inéluctable! En effet, quatre mois après le départ des ministres Riveta et Temeharo, motivé dans le but de conforter la majorité gouvernementale à l’assemblée, les secteurs respectifs de l’agriculture et de la jeunesse et des sports n’en réclament pas moins un pilotage à temps plein.

Aussi, l’intérim assuré par Edouard Fritch et Nicole Sanquer, qui ont déjà beaucoup à faire par ailleurs, doit aujourd’hui prendre fin.

Raison pour laquelle « dans les quinze jours après le passage du président de la République », un remaniement sera opéré, a révélé le chef de l’exécutif local.

Selon Edouard Fritch encore, il ne faut pas s’attendre à un grand chambardement. Certes, il pourrait y avoir un ou plusieurs entrants mais aussi des départs. Il n’est pas exclu non plus que Nicole Sanquer conserve la jeunesse et les sports, tant ces deux domaines sont intimement liés à l’éducation.

Une chose est sûre, le mandat d’Albert Solia et de Tea Frogier ne semble pas remis en cause, le président se déclarant « satisfait du travail fourni » par les deux intéressés.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close