Remise de diplômes de l’Ecole de Commerce de Tahiti et de la licence DEG à la Présidence

Le grand chapiteau de la Présidence de la Polynésie française a accueilli, ce jeudi, la cérémonie de remise des diplômes de la troisième promotion de l’Ecole de Commerce de Tahiti (ECT) et de la première promotion de Licence DEG de la CCISM (Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers).

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch, et sa collègue de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, ont assisté à cette cérémonie, aux côtés des familles des lauréats, mais également de plusieurs responsables de la CCCISM.

A l’issue d’une formation dispensée sur trois ans, alternant périodes de cours et stages en entreprises, huit étudiants qui ont validé leurs cursus se sont vus remettre leur attestation de réussite de l’ECT. Quinze élèves ont également obtenu leur licence de Droit Economie Gestion de la CCISM et ont ainsi été diplômés. Cette année, le major de la promotion de l’école de commerce est Kenny Liaut, et le major de la licence Droit Economie Gestion est Tehau Sanford.

2015-08-27-ECT 2015 (119)

Dans son discours, le président Edouard Fritch, s’est dit très fier et satisfait de la réussite de ces jeunes Polynésiens. Il a rappelé que « le capital humain est la ressource la plus importante pour un Pays », et, pour la Polynésie, « la qualité de ce facteur humain est essentiel pour le présent et l’avenir ». Edouard Fritch a encouragé les lauréats, qu’ils choisissent de poursuivre leurs études, en Polynésie française ou à l’extérieur, ou qu’ils aient déjà des perspectives professionnelles, et leur a adressé tous ses vœux de réussite.

Il a eu un mot particulier pour ceux qui chercheront à entrer dans la vie professionnelle, les exhortant à avoir confiance en la Polynésie, à croire en l’avenir, en expliquant que le gouvernement s’attelait à soutenir et faire réussir les projets privés portés par des investisseurs locaux et étrangers, lesquels participeront au redressement économique de la Polynésie française : « Croire en ce Pays, c’est être convaincu que chacun peut y construire son avenir, en utilisant son intelligence, en se retroussant les manches, avec le sens de l’effort et d’un peu de sacrifice. Réussir dans sa vie est rarement le fruit d’un miracle ou d’un cadeau céleste. C’est généralement le fruit d’un travail ».2015-08-27-ECT 2015 (67)

Le président a enfin tenu à remercier la Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers, son président, Stéphane Chin Loy, le directeur de l’ECT, Christophe Gomez, ainsi que les équipes pédagogiques qui visent l’excellence et forment la jeunesse polynésienne.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close