Rencontre avec le président de l’Assemblée nationale

Le président de l’Assemblée de la Polynésie française, Marcel Tuihani, poursuit ses visites de travail au Sénat et à l’Assemblée nationale. En marge de ses nombreuses réunions, le président de l’Assemblée a aussi été reçu par le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone.

Le président de l’Assemblée nationale est venu accueillir Marcel Tuihani sur le perron de l’Hôtel de Lassay, avant de se rendre dans son bureau en présence de ses collaborateurs.

Marcel Tuihani  a notamment évoqué la création de la commission d’évaluation des politiques publiques et son souhait de bénéficier de l’expérience de l’Assemblée nationale sur cette question.

Claude Bartolone a salué la démarche et s’est dit convaincu de l’intérêt de cet outil essentiel à la bonne gouvernance. Voter la loi ne suffit pas. Les électeurs veulent savoir si les promesses initiales ont été tenues, si les objectifs annoncés ont été atteints, a-t-il expliqué en substance, rejoignant ainsi les motivations qui présidèrent à la création de cette commission.

Le président de l’Assemblée nationale a également confirmé le renforcement et la poursuite de la coopération avec l’Assemblée de la Polynésie française. Il a notamment donné son accord pour l’envoi de fonctionnaires en soutien au travail législatif et de contrôle, plus particulièrement en matière d’évaluation et de comptes rendus.

Marcel Tuihani a remercié Claude Bartolone pour ces engagements forts, mais aussi pour l’accueil des délégations de Représentants de l’Assemblée de la Polynésie française qui se sont rendues à tour de rôle à l’Assemblée nationale dans le cadre de cette convention de coopération signée en 2012. Il s’est réjoui de la qualité de cette coopération en rappelant son souci permanent d’améliorer les conditions de travail et l’efficacité des Représentants dans l’exercice de leur mandat à l’Assemblée de la Polynésie française.

A l’Assemblée nationale, ce ne sont pas moins de onze rencontres de travail, avec les différents services, notamment le Secrétariat général de l’Assemblée nationale ; les directeurs des Services, ceux en charge de la Mission d’Evaluation et de Contrôle (MEC) de la Commission des Finances ; ceux de la Mission d’Evaluation et de Contrôle des lois de financement de la Sécurité Sociale (MECSS) de la Commission des Affaires sociales ; ceux du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques (CECPP), ceux concernés par l’Evaluation des politiques publiques à l’Assemblée nationale ; ceux en charge du compte rendu des séances et des commissions et de leur organisation ; ceux des Commissions, de la Questure, du Protocole, ou encore de la Coopération interparlementaire, pour ne citer que les principaux Services concernés.

Communiqué APF

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close