Résultats et conclusions de la Conférence ministérielle annuelle de l’OCTA

En tant qu’envoyé spécial, Heremoana Maamaatuaiahutapu, en charge du pôle de la promotion des langues, de la culture, de la communication et de l’environnement, a représenté la Polynésie française lors de la conférence ministérielle annuelle de l’Association des Pays et Territoires d’Outre-mer (OCTA) et de la 13ème édition du Forum de dialogue politique Union européenne (UE) – Pays et Territoires d’Outre-mer (PTOM), qui ont eu lieu respectivement les 26 et 27 février, à Tortola, aux îles Vierges Britanniques.

Il a activement pris part à l’ensemble des discussions et négociations qui ont pu être conduites, en partageant notamment la vision stratégique et les expériences polynésiennes en matière de protection et de gestion de l’environnement ainsi qu’en matière d’adaptation et d’atténuation au changement climatique. Rappelant l’importance d’allier la culture et les savoirs faires traditionnels aux solutions innovantes, il s’est employé à sensibiliser ses interlocuteurs des institutions européennes et des PTOM aux défis environnementaux auxquels la Polynésie française et plus globalement tous les PTOM doivent faire face et a appelé à plus de dialogue et à plus de coopération pour les surmonter.

Orientations et priorités de l’OCTA

Forum de dialogue politique, la Conférence ministérielle a permis aux PTOM de réaffirmer leur volonté de renforcer leurs relations avec l’UE, et entre eux, afin de favoriser leur développement et de les positionner dans l’agenda mondial du développement pour l’après 2015 mais aussi de débattre des futures orientations et priorités de l’OCTA en ce sens.

Dans ce cadre, les thématiques du changement climatique et des énergies renouvelables ont été choisies comme sous-secteurs de concentration du 11ème  FED régional thématique. Allouée aux 25 PTOM, cette enveloppe thématique, d’un montant de 1,91 à 2,15 milliards Fcfp pour la période 2014-2020, sera gérée directement par l’OCTA, dans l’intérêt collectif de tous les PTOM.

En tant que membre du comité exécutif de l’OCTA, la Polynésie française aura dès lors à contribuer à la programmation et à la mise en œuvre de cette nouvelle enveloppe mais aussi à la formalisation du prochain plan stratégique de l’OCTA pour la période 2015-2020, élément indispensable à la réalisation des objectifs de l’association et au maintien du soutien de l’UE à son fonctionnement pour les prochaines années.

Le nouveau président de l’OCTA, Ivar Asjes, Premier Ministre de Curaçao, se rendra d’ailleurs à Bruxelles les 4 et 5 mars prochains pour rencontrer les membres du comité exécutif de l’OCTA, dont la Polynésie française, et leur présenter sa vision pour l’année 2015 et pour l’élaboration du plan stratégique de l’OCTA pour la période 2015-2020.

Forum UE-PTOM : relation partenariale

Organisé un an après l’entrée en vigueur de la nouvelle Décision d’Association Outre-mer, qui régit les relations UE-PTOM et en présence de Neven Mimiça, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement, le 13ème Forum UE-PTOM a permis de rappeler la relation partenariale qui unit l’UE et les PTOM et ses objectifs : accroître la compétitivité des PTOM, renforcer leur résilience, réduire leur vulnérabilité et promouvoir la coopération entre les PTOM ainsi qu’avec leurs voisins (RUP et pays ACP).

Réunis sur le thème « Débloquer le potentiel des PTOM », représentants des PTOM, de la Commission européenne, du Parlement européen et des Etats membres (France, Grande Bretagne, Pays-Bas, Danemark) ont échangé leurs vues sur la coopération régionale et la gestion des ressources naturelles, sujets identifiés comme axes d’intervention prioritaires majeurs pour les PTOM et leur développement.

Changement climatique et biodiversité

Dans le prolongement de la conférence régionale des PTOM du Pacifique, qui s’était tenue les 25 et 26 novembre 2014 à Papeete, les thématiques du changement climatique ainsi que de la biodiversité ont été arrêtées comme sous-secteurs de concentration pour le futur programme régional des 4 PTOM du Pacifique, dans le cadre de l’enveloppe de 4,29 milliards Fcfp qui leur a été allouée à cette fin. Ces deux thématiques permettront ainsi de traiter, au niveau régional, des problématiques d’adaptation et d’atténuation du changement climatique, y inclus la prévention des risques de catastrophes naturelles, d’une part et de la gestion, de la préservation et de la conservation de la biodiversité, y compris la gestion des espaces et la préservation et la conservation des écosystèmes, d’autre part.

Enfin, le choix de la Polynésie française de concentrer l’enveloppe de 3,57 milliards Fcfp qui lui a été allouée au niveau territorial dans le cadre du 11ème FED sur le développement touristique a été officiellement endossé par la Commission européenne, à l’occasion du 13ème Forum UE-PTOM.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close