Rétablissement du service national: ça se précise…

Les contours de sa promesse se précisent.

Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a dit souhaiter, mardi 13 février, que le futur service national universel soit « obligatoire » et dure « autour du trimestre », voire de « 3 à 6 mois ». « Il ne s’agit pas de recréer des casernements massifs », a-t-il ajouté, estimant que le coût de cette mesure ne sera pas « prohibitif ». 

Cette déclaration intervient à la veille de la présentation d’un rapport parlementaire sur le service national universel. Le dossier a déjà provoqué une certaine cacophonie au sein du gouvernement, obligeant, mardi, le porte-parole du gouvernement à s’exprimer. Ce service « sera universel, il concernera toute la classe d’âge et il sera obligatoire », a assuré Benjamin Griveaux.

Expérimentation dès l’année prochaine ?

Mais c’est le groupe de travail mis en place par l’Élysée qui aura le dernier mot : il doit rendre ses conclusions fin avril. La phase d’expérimentation pourrait débuter dès le début de l’année 2019.

Durant sa campagne, en mars 2017, Emmanuel Macron avait promis de rétablir un « service national (…)

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close