Retour sur les fêtes maritimes de Brest où la Polynésie était l’invitée d’honneur

Les fêtes maritimes de Brest 2016 ont pris fin lundi, au terme de six jours de festivités, sur les quais du commerce de la cité du Ponant. Elles ont réuni mille bateaux et navires venus du monde entier.

 

S’ils étaient 650 000 visiteurs il y a quatre ans, les records en termes de fréquentation devraient être battus selon les organisateurs. La Polynésie française, invitée d’honneur, n’y sera pas étrangère tant elle a séduit et captivé par sa beauté et son authenticité.

« Je n’ai jamais vu cela », s’est exclamé Théo Sulpice, pourtant habitué au succès avec son groupe Show Tahiti Nui, face à l’engouement qu’a suscité l’espace Polynésie de 1200 m2 situé sur le quai Malbert, à l’initiative de Brest Evénements Nautiques, de la Délégation de la Polynésie française et du club de Canoe kayack Brestois. Rien que le 14 juillet les quais du port de commerce ont accueilli 150 000 visiteurs, soit 50 000 de plus que lors de la dernière édition en 2012.

Un véritable univers polynésien a été reconstitué à Brest avec notamment de nombreux espaces végétalisés et des tiki. L’un d’entre eux a été sculpté sur place et sera ensuite exposé de manière permanente au Conservatoire National de Botanique de Brest. Des ateliers pédagogiques, interactifs ont permis de chasser les clichés dont peut parfois souffrir le fenua. Par ailleurs, la Délégation de la Polynésie française à Paris a fait venir, grâce à la Présidence de la Polynésie française, du feuillage, des auti, tiare tahiti, du pandanus, des rouleaux de tissus tahitiens, du rafia, du uru, du taro, fei, bananes et du manioc.

Dès mercredi, Caroline Tang avait été conviée par le maire de la ville, François Cuillandre, à l’inauguration officielle des fêtes maritimes. La Déléguée de la Polynésie française avait pu saluer Ségolène Royal et échanger longuement avec le navigateur Olivier de Kersauson, parrain des festivités. Tous avaient assisté à l’arrivée, saluée par des tirs de canons, de l’Hermione, le navire qui a permis à Lafayette de traverser l’Atlantique pour aller en Amérique, et embarqué pour aller à sa rencontre sur les eaux tumultueuses de la rade.

Dans l’après-midi, avait eu lieu l’inauguration de l’espace Polynésie. Caroline Tang y avait accueilli François Cuillandre, Louis le Pensec, ancien ministre de l’Outre-mer et Olivier de Kersauson, devant un public très nombreux enchanté par les chants et danses de Show Tahiti Nui de Théo Sulpice.

Un village polynésien très fréquenté

Sur le stand de la Délégation de la Polynésie française à Paris, le public nombreux se pressait pour goûter au taro et uru fris. Les agents de la Délégation ont été très sollicités pour donner des renseignements sur la destination touristique ainsi que sur divers projets d’installation en Polynésie. Tout le matériel promotionnel confié par Tahiti Tourisme a notamment été utilisé pour répondre aux attentes des visiteurs.

La Délégation de la Polynésie à Paris avait absolument tenu à ce que d’autres artisans soient présents aux côtés des associations sélectionnées par Brest Evénements Nautiques. Et ce, de manière à diversifier l’offre et valoriser des créativités autres. C’est ainsi que le village des artisans de la Délégation de la Polynésie française à Paris, situé au coeur de la fête a permis de réunir Oz Tahiti, le Comptoir du Monoï, Keyshi, Nana’o Verres et Histoire de Vanille, ainsi que l’association artisanale Te Ata Tahiti de Rennes. Ce village a connu un véritable succès. Et tous les artisans réunis autour de la Délégation ont dit leur satisfaction du bon déroulement des fêtes.

Un peu plus loin, les stands de Terre d’Iris et Cadre de rêve, ont parfaitement complété cette offre en présentant leurs dernières créations sous un beau soleil breton.

La Délégation de la Polynésie avait invité, par ailleurs, les deux conférenciers Pascal Erhel et Alexandre Juster sur son espace culturel, où le public a aussi pu écouter les contes polynésiens de l’association Te Ata Tahiti.

Lever de pierre et mini heiva pour les enfants

Le stand de la Fédération d’Entraide Polynésienne de Sauvetage en Mer (FEPSM), animé par Hina Tetauupu et Alain Blé, a permis à ses visiteurs de mesurer toutes les difficultés que rencontrent les sauveteurs polynésiens sur un territoire dont la surface est aussi vaste que l’Europe. Le stand de Tahiti Massage d’Isabelle Trebucq a connu une belle fréquentation tout comme celui du sculpteur Gaetan qui achevé un superbe tiki qui demeurera à Brest au conservatoire naturel de Brest, ou encore l’atelier de tatouages qu’ils soient éphémères ou bien réels.

L’association Pacific arts a notamment organisé un mini heiva pour les enfants avec lancer de javelots, lever de « pierre » et course de porteurs d’orange. L’univers d’une ferme perlière a été recréé par Nathalie Glohannec. Le visiteur pouvait aussi s’attarder sur le très beau stand « Le Heiva des tamahine » qui présentait de très belles créations de costumes traditionnels, à proximité du stand de la très dynamique association Breizh Polynesia. A noter que Breizh Polynesia n’a pas limité son action à ce stand car, tout comme Pacific Art, les danseurs et danseuses de l’association présidée par Gérard Deshayes a animé avec passion et talent la grande scène de l’espace Polynésie aux côtés de Théo Sulpice et son Tahiti Show.

De son côté, l’atelier de Reiamata a porté très haut le flambeau de l’archipel des Australes grâce à ses très belles créations artisanales : chapeaux, objets tressés ou encore ukulele. Par ailleurs, un espace animation a été créé où le public a été initié à cet artisanat réputé.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close