Retraite complémentaire: le Tahoeraa prêt à voter « pour »

La quatrième séance de la session budgétaire de l’Assemblée a démarré ce matin par un « gros morceau », à savoir: les deux projets de loi du pays traitant de la retraite complémentaire. Le Tahoeraa s’est dit prêt à voter « pour ».

 

Ces deux textes, l’un « portant institution d’un régime d’exonération de cotisations sociales des contributions patronales au financement de régimes de retraite et de prévoyance complémentaires des travailleurs salariés », l’autre « instituant le principe exceptionnel de l’apurement des impayés de cotisations sociales dues au titre de la contribution des employeurs au financement de régimes de retraite ou de prévoyance complémentaire obligatoires », sont prétextes à un nouveau « blocage » de la part des groupes Tahoeraa et UPLD. Le 1er octobre, lors de la précédente réunion plénière, ses représentants avaient en effet botté en touche, réclamant au gouvernement et notamment à la ministre des affaires sociales, Tea Frogier, des informations complémentaires avant de voter. D’où un nouveau retour en commission législative de la santé mardi dernier.

Précisons à toutes fins utiles que les deux LP en question figurent dans le circuit législatif depuis la mi-août. Deux mois plus tard, l’assemblée n’a toujours pas statué alors qu’en métropole ainsi qu’en Nouvelle Calédonie, ce choix a été fait!

Aussi, il s’agit « d’un délai tout à fait convenable » a estimé la représentante du Tapura, Maina Sage. Pire, durant tout ce temps, aucun élu ne s’est plaint d’un manque d’information…, a ajouté la présidente de la commission de la santé, Armelle Merceron, avant d’expliquer: « Nous ne sommes pas dans la réforme proprement dite de protection sociale mais plutôt dans la modernisation d’un texte de 1956, un texte technique qui ne remet pas en cause le futur ».

Toujours est-il que la dernière séance d’information semble avoir porté ses fruits puisqu’en ouverture des travaux, le Tahoeraa huiraatira, par la voix de Marcel Tuihani – redescendu dans l’hémicycle pour l’occasion – a annoncé que le groupe orange votera en faveur des deux textes. Seul bémol, le risque d’un recours possible devant les tribunaux, d’où son voeu que toutes les assurances ont été prises sur le plan juridique.

Ce qui s’est pas le cas d’Antony Géros (UPLD) en pointe sur ce dossier qui, dans un argumentaire plus complexe que jamais, a énuméré toutes les raisons pour lesquelles lui et le groupe indépendantiste ne sont toujours pas convaincus de la pertinence des modifications proposées.

Seule certitude avant de passer au vote: aujourd’hui, 6000 salariés polynésiens bénéficient d’une complémentaire retraite. Maintenir le statu quo et donc contraindre les employeurs à une double peine, c’est à dire cotiser deux fois, porterait un coup préjudiciable au système des complémentaires en Polynésie française.

A 11h25, les discussions article par article étaient toujours en cours.

 

 

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Retraite complémentaire: le Tahoeraa prêt à voter « pour »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close