SAGE: après la concertation, validation des conclusions attendue le 13 septembre

 

Le Vice-président, Teva Rohfritsch, a clôturé ce vendredi, les journées de concertation du Schéma d’Aménagement général de la Polynésie française, aux côtés du ministre du Logement, de l’Aménagement et de l’Urbanisme, Jean-Christophe Bouissou.

Le groupement de quatre bureaux d’études IAU-EGIS-PTPU-EY, désigné pour mener les travaux d’élaboration du SAGE, accompagne le Pays dans cette démarche. Mené en collaboration avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), les services de l’Etat et du Pays, un diagnostic a mis en perspective des éléments de constat et les principaux enjeux fondamentaux, de développement et d’aménagement, sur l’ensemble de la Polynésie, pour les vingt prochaines années.

Ces journées de concertation ont mobilisé plus de six cents personnes, avec une forte représentation des élus des communes. Elles ont permis d’expliquer le déroulement de l’élaboration du SAGE, de s’exprimer sur les principales orientations et défis prioritaires du Fenua. L’objectif étant de faire émerger une véritable vision partagée de l’avenir de la Polynésie, en termes de développement et d’aménagement, dans un souci de cohérence territoriale, renforcée et optimisée.

Neuf ateliers débats ont permis des échanges et des points de vue. Quatre ateliers ont été dédiés aux thématiques de l’économie et l’emploi, la société, la culture et l’aménagement mais aussi l’environnement. Cinq ateliers ont été consacrés à chaque archipel, du fait de leurs caractéristiques socio-économiques, géographiques et environnementales, et précisés par un schéma d’archipel spécifique.

Lors de son intervention, le vice-président a salué l’implication des maires, représentant les communes des cinq archipels. Il a insisté sur l’intérêt de cette concertation, avec nos élus de proximité, pour mieux répondre aux besoins de nos populations.

Les conclusions des travaux des ateliers ont ainsi mis en exergue, l’importance de répondre aux défis économiques, en prenant en compte la valorisation de nos patrimoines naturels et culturels. Il a insisté sur la prise en compte des orientations proposées, pour un développement harmonieux et un aménagement équilibré de nos territoires.

L’organisation de la seconde phase du SAGE, menée sur le terrain au contact des élus et de la population, permettra la validation d’une trajectoire de développement, puis sa traduction en un avant-projet d’aménagement et de développement durable (PADD).

Le comité de pilotage (COPIL) du SAGE, programmé le mercredi 13 septembre, validera les conclusions et les recommandations de ces journées de concertation. D’ici la fin de l’année, une troisième phase sera mise à profit, pour finaliser la rédaction des documents et la validation, par les instances concernées.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close