Salah Abdeslam était « peut-être prêt à se faire sauter », selon l’avocate d’un complice présumé

Salah Abdeslam, activement recherché pour avoir au moins joué un rôle de logisticien dans les attentats de Paris, était « peut-être prêt à se faire sauter », a déclaré sur LCI l’avocate d’un des hommes qui affirment l’avoir exfiltré vers la Belgique.

« D’après les dernières déclarations de mon client, Salah était extrêmement énervé et peut-être (…) prêt à se faire sauter. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus », a expliqué l’avocate, Me Carine Couquelet.

Un homme se présentant comme Salah Abdeslam, 26 ans, Français vivant en Belgique, a été contrôlé le 14 novembre, au lendemain des attaques jihadistes parisiennes, dans une voiture à Cambrai (Nord), en direction de la frontière belge. N’étant pas encore recherché, il avait passé sans encombre ce simple contrôle routier des gendarmes français.

A bord du véhicule, deux autres hommes, Hamza Attou et Mohammed Amri, seront arrêtés un peu plus tard à Molenbeek, quartier populaire de Bruxelles, mais Salah Abdeslam échappe à la police. Inculpés par la justice belge pour « attentat terroriste », Attou et Amri affirment avoir été appelés à la rescousse par leur ami pour qu’ils l’exfiltrent de Paris.

Selon Me Couquelet, l’avocate d’Attou, les trois passagers ont « très peu parlé » dans la voiture durant le trajet. « Mais mon client a eu fort peur », a-t-elle assuré. « Mon client ne parle pas d’armes, mon client parle d’une grosse veste » portée par Salah Abdeslam, « peut-être d’une ceinture d’explosifs ou quelque chose comme ça ».

L’avocate belge évoque trois contrôles d’identité, mais à chaque fois c’était « je vous donne mon papier, au revoir et merci ». « Il paraît » que Salah Abdeslam « était très calme » pendant les contrôles, a ajouté Me Couquelet.

« Il y a plusieurs hypothèses à envisager: était-il de la partie, était-il un support logistique, devait-il se faire exploser (…), n’a-t-il pas eu le courage de le faire? On ne sait pas », a-t-elle conclu.

Lire la suite : Salah Abdeslam était « peut-être prêt à se faire sauter », selon l’avocate d’un complice présumé
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close