Satisfaction affichée par les acteurs du secteur touristique

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a réuni mardi après-midi, les représentants du secteur touristique qui constituent l’observatoire du Tourisme, mis en place dans le cadre de la Stratégie de développement du tourisme en Polynésie française 2015-2020.

L’occasion pour l’Institut de la statistique de la Polynésie française de présenter l’évolution de la fréquentation touristique et hôtelière, des résultats illustrés par une cartographie représentant l’évolution des marchés émetteurs réalisée par Tahiti Tourisme, qui a détaillé le dispositif mis en place dans le cadre de la campagne de sensibilisation au tourisme. Le service du tourisme a réalisé un point de situation sur le déploiement du nouveau cadre règlementaire concernant l’hébergement touristique, et enfin, un point de situation a été présenté par le ministère du tourisme sur l’évaluation à mi-parcours de la Stratégie de développement du tourisme.

Depuis trois mois consécutifs, la Polynésie dépasse le seuil des 200 000 touristes arrivés sur le territoire en une année. Cette progression des effectifs touristiques s’explique, notamment, par une croissance des marchés européens, français et d’Amérique du Nord, comparativement au marché Pacifique qui est en retrait, malgré le rebond de juillet avec la venue des participants aux championnats du monde de va’a, qui a permis d’accueillir plus de 1600 personnes et d’alimenter la croissance des effectifs terrestres.

D’autres faits ont contribué à cette progression, avec le démarrage des opérations de la compagnie aérienne French Bee, qui a transporté près d’un tiers de  la clientèle métropolitaine au mois de juillet, dont plus de la moitié ont fait le choix du tourisme terrestre marchand durant leur séjour. Il est notable que 30% des passagers de cette compagnie déclarent privilégier au moins une nuitée dans la petite hôtellerie familiale contre 15% pour les clients des autres compagnies.

La hausse du nombre de touristes en hébergement flottant se traduit par la présence du MS Marina qui a effectué des croisières avec Papeete en tête de ligne en 2018. Mais aussi par le Paul Gauguin qui a réalisé sept mois complets d’activité en ce début d’année alors qu’il était absent sur la période entre mi-avril et début juillet 2017. Les passagers du navire Orion National Geographic ont également renforcé cette tendance.

L’embellie pour l’occupation des pensions de familles a aussi été confirmée, notamment, par le dernier salon du tourisme. En outre, les professionnels témoignent d’un taux d’occupation bien plus élevé que les années précédentes.

Cet engouement croissant pour la petite hôtellerie familiale est appuyé également par une nouvelle loi du Pays, qui a été adopté à l’unanimité par l’assemblée de la Polynésie française, apportant un soutien renforcé pour cette catégorie d’hébergement. Cette règlementation définit aussi l’obligation de déclaration d’activité des différentes catégories d’hébergement et surtout un classement pour deux types d’hébergement que sont les hôtels internationaux et les pensions de familles.

(…)

Source: Gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close