Sauvetage en mer: de l’importance de posséder une balise de détresse

Vendredi 28 août à 20h16, le MRCC Papeete a été avisé par l’épouse d’un marin pêcheur inquiète et sans nouvelle de son mari parti dimanche dernier, seul de Papeete, pour pêcher dans le secteur de Huahine.

Mobilisé ce samedi matin à l’aube, par le MRCC, le Gardian des Forces armées en Polynésie française a effectué un premier vol de recherches dans les Iles Sous le Vent afin de localiser l’embarcation, mais sans succès.

Après avoir ravitaillé à Faa’a, le Gardian a redécollé à 13h pour survoler une nouvelle zone de recherche élargie et a pu établir un premier contact VHF avec le marin pêcheur à la dérive dans le sud de Maiao depuis trois jours suite à l’avarie de son moteur.

A 17h, le naufragé a été hélitreuillé sain et sauf à bord de l’hélicoptère inter administration de la 35F alors que le Poti Marara est repositionné par une balise de détresse de la FEPSM déposée à bord.

A 17h20, deux Poti Marara de la FEPSM ont appareillé d’Arue pour récupérer l’embarcation à la dérive dont les positions successives leurs étaient transmises par le MRCC.

Enfin, le naufragé a été pris en charge par une ambulance du SAMU afin d’effectuer un premiers bilan médical de routine.

Le MRCC rappelle à l’occasion de cette opération que la présence à bord d’une balise de détresse aurait permis de porter assistance dès mercredi à ce marin pêcheur travaillant loin des côtes.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close