Secteur de la Construction (2015): le chiffre d’affaires progresse mais l’emploi ne suit pas…

L’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPf) dresse le bilan 2015 du secteur de la Construction pour arriver à la conclusion que « le chiffre d’affaires progresse mais l’emploi ne suit pas ».

Durant la période observée, les entreprises concernées ont réalisé un chiffre d’affaires de 51,9 milliards de Fcfp, en hausse de 2,2 milliards par rapport à 2014.

Il s’agit du montant le plus élevé de ces six dernières années, constate l’ISPf, avant un point culminant de 58,9 milliards en 2007. Ce résultat est obtenu par un second et un quatrième trimestres particulièrement élevés hors variations saisonnières.

En détaillant un peu plus, l’ISPf ajoute que sur les 1070 entreprises du secteur ayant déclaré leur CA sous le régime de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée), 530 d’entre-elles ont généré en 2015 un chiffre d’affaires supérieur de 8,1 milliards de Fcfp à celui de 2014.

La commande publique émanant du Pays, de l’Etat et des communes a compensé la baisse de la demande privée, principalement des ménages et des entreprises. Pour ne parler que des mandatements du Pays dans la filière filière (secteur Construction et Etudes), ils ont représenté 16,2 milliards de Fcfp, niveau le plus élevé de ces cinq dernières années. Ceux de l’Etat se sont concentrés dans le logement social.

S’agissant des effectifs salariés, ils demeurent stables, note encore l’ISPF. Mais pour la première fois depuis sept ans, ils ne diminuent pas! Ainsi, en 2015, on comptait en moyenne 4102 salariés dont 2840 oeuvrant dans le Bâtiment et 1262 dans les Travaux Publics. Cette faible création d’emplois peut s’expliquer de diverses manières: gains de productivité, externalisation de la force de travail ou encore le développement d’un travail non déclaré.

Enfin, les données de 2015 montrent, selon l’ISPf, que les entreprises du secteur sont dans une phase de renouvellement de l’outil de production et de reconstitution des marges après une crise sévère.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close