Selon l’OMS, un décès sur vingt est consécutif à la consommation d’alcool

Selon le nouveau rapport de l’OMS sur la consommation d’alcool et son impact sur la santé, publié ce vendredi, trois millions de personnes meurent tous les ans sous les effets de l’alcool, soit un décès sur vingt.

Quelque 3 millions de personnes meurent tous les ans sous les effets de l’alcool. Cela représente un décès sur vingt, révèle le Global Status Report on Alcohol and Health 2018 rédigé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les boissons alcoolisées sont à l’origine de 5,3% des décès dans le monde, selon le rapport. Elles s’avèrent encore plus dangereuses que le sida, la tuberculose et la violence réunis.

«Bien trop d’individus, de familles et de communautés souffrent des conséquences de l’abus d’alcool à travers la violence, des blessures, des problèmes de santé mentale et des maladies comme le cancer et les AVC», déplore le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. «Il est temps de mettre en place un plan d’action pour prévenir cette menace face au développement de sociétés saines», préconise-t-il.

La majorité des décès est due à des accidents de la route, des suicides et autres formes de violence (28%). Le reste s’explique par de multiples complications physiques comme des troubles digestifs (21%), des maladies cardiovasculaires (19%), des cancers, des troubles mentaux… En effet, d’après le rapport, plus de 200 pathologies sont liées à la consommation d’alcool. En plus de conséquences graves sur le long terme, ces boissons peuvent avoir des effets dramatiques au quotidien, surtout en cas de dépendance à l’alcool – à l’origine d’états dépressifs, psychotiques et paranoïaques.

La France parmi les plus gros buveurs d’Europe

Près de 2,3 milliards de personnes boivent de l’alcool régulièrement à travers le monde. C’est l’Europe qui enregistre la plus grande consommation par habitant. Selon les derniers chiffres de World Health Statistics, (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close