Séminaire des personnels de direction et d’inspection affectés dans les collectivités d’outre-mer

Invitée par le ministère de l’Education nationale, Nicole Sanquer-Fareata, ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, est intervenue récemment, lors de sa mission à Paris, auprès des personnels de direction et d’inspection affectés dans les collectivités d’Outre-mer et à Mayotte pour la rentrée 2015.

 

En présence des vice-recteurs de Mayotte, de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française, la ministre a présenté le système éducatif polynésien. Elle a pu également travailler avec les dix-neuf personnels de direction affectés dans les établissements de Polynésie française. Les différents ateliers qui se sont déroulés à la délégation de la Polynésie française, à Paris, ont permis des échanges entre la ministre, le vice-recteur de Polynésie française, le futur proviseur vie scolaire et les nouveaux personnels de direction sur les spécificités des établissements scolaires, des problématiques du système éducatif et des élèves de Polynésie française.

La deuxième journée du séminaire a été consacrée au thème du développement du numérique dans des contextes spécifiques tels que les collectivités d’outre-mer, avec l’intervention notamment de Gilles Braun, inspecteur général, et de Brigitte Jauffret, IA-IPR. Ces conférences ont mis en lumière le bénéfice de l’usage du numérique au service de la réussite des élèves grâce en particulier à l’évolution des pratiques pédagogiques individuelles et collectives des enseignants. Les participants ont souligné la nécessité et la pertinence de ce développement numérique sur l’espace géographique de la Polynésie Française

En outre, les interventions de Fabrice Poli, inspecteur général en charge du groupe Lettres, et de Mehmet-Ali Akinci, professeur des universités, docteur en sciences du langage à l’université de Rouen, avaient pour objectif de sensibiliser les personnels de direction et d’inspection au processus d’apprentissage des langues et à l’effet bénéfique du bilinguisme sur l’apprentissage du français. Les intervenants ont insisté sur la nécessité de s’appuyer sur les langues et la culture des territoires pour favoriser la maîtrise du français, langue de scolarisation. 

Ces deux jours de séminaire, riches en échanges, ont permis aux personnels de direction affectés à la rentrée 2015 de travailler avec la ministre de l’Education et le vice-recteur de Polynésie française sur les exigences, les enjeux et les défis du système éducatif polynésien. 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close