Sénatoriales: ça vole bas!

La guerre interne qui secoue le Tahoeraa huiraatira prend une tournure pour le moins malsaine. Explications.

Entre le camp Flosse et le camp Fritch, on se rend coup pour coup. Au point de se demander quand cela va t-il s’arrêter !?

Après la demande de justifications sur l’utilisation des crédits collaborateurs à l’APF, puis le grand déballage sur l’embauche du mari de la représentante, Lana Tetuanui, au sein de la même institution, voilà que les quatre exclus du mouvement reviennent sous les feux des projecteurs. Bien malgré eux…

Mercredi matin, en effet, les automobilistes garés sur le parking Tarahoi ont eu la surprise de trouver sur leur pare-brise un trac intitulé « Cartons rouge pour le camp Fritch ». Comme si les médias n’en avaient pas suffisamment parlé! Et de pointer du doigt, photos à l’appui, les deux candidats aux Sénatoriales partielles du 3 mai ainsi que leurs deux suppléants.

Cette méthode rappelle le bon vieux temps, au commencement du Taui, où tout était mis en oeuvre pour « abattre » l’ennemi juré, Oscar Temaru. Dommage pour la démocratie et la sérénité à laquelle aspirent nombre d’acteurs économiques pour « reconstruire ensemble notre Pays ».

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close