Sénatoriales partielles: le camp pro-Fritch appelle Gaston Flosse « à la voie de la raison »

Dans un courrier en date du 1er avril, adressé au président du Tahoeraa huiraatira, Gaston Flosse, plusieurs élus – le président Fritch, ses ministres, les parlementaires ainsi que des représentants à l’exclusion des quatre personnes qui font l’objet d’une exclusion à titre conservatoire – demandent au leader orange « de choisir la voie de la raison ».

 

A vingt-quatre heures de la réunion du conseil politique qui doit statuer sur le caractère définitif de ces exclusions, le camp « pro-Fritch » estime en effet qu’une « telle décision pourrait être lourde de conséquences sur la cohésion de notre parti et de notre majorité », alors que le Pays se remet à peine d’une longue période d’instabilité politique préjudiciable à la bonne marche de la vie économique et sociale.

Aussi, les signataires invitent Gaston Flosse à « laisser les grands électeurs choisir librement et démocratiquement en leur sein les candidats qu’ils estiment les plus en capacité à les représenter et défendre leurs intérêts au Sénat ».

Dans cette perspective, Nuihau Laurey et Lana Tetuanui ainsi que leurs deux suppléants, se présenteraient sans étiquette politique, et non sous la bannière orange.

A leurs yeux enfin, cette alternative à l’implosion assurée du parti « donnerait l’image d’un parti ouvert, démocratique » conclut le courrier.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close