Sénatoriales partielles: Nuihau Laurey et Lana Tetuanui élus au 1er tour

Les deux candidats du camp Fritch ont remporté brillamment cette élection partielle en recueillant respectivement 380 et 356 suffrages sur 699 bulletin exprimés, de quoi s’imposer dès le premier tour.

Tôt ce matin, à l’ouverture du scrutin organisé dans l’enceinte du lycée Paul Gauguin à Papeete, rares étaient les observateurs à penser qu’un seul tour suffirait pour départager les sept prétendants en lice. D’autant que dans chacun des état-majors, du Tahoeraa aux dissidents de l’UPLD, on voulait croire que les divisions étaient forcément de nature à rendre les scores serrés.

IMG_5242

Bien mal leur en a pris puisque comme en septembre 2014, date à laquelle Vincent Dubois et Teura Iriti avaient survolé l’élection, les grands électeurs cette fois-ci encore n’ont pas fait dans le détail.

Certes, la victoire est moins large que celle espérée. Il y a même eu beaucoup de suspens pour savoir si Lana Tetuanui passait dés le premier tour…Mais elle n’en est pas moins belle!IMG_5241

Au final, l’actuel vice-président du gouvernement (suppléante: Teapehu Teahe) et la représentante des ISLV à l’Assemblée de la Polynésie française (suppléant: Michel Buillard) décrochent leur billet pour le palais du Luxembourg. Ils devancent assez largement, dans l’ordre d’arrivée, Vincent Dubois (240 voix), Teura Iriti (225) alors que loin derrière, on retrouve Richard Tuheiava (62), Tauhiti Nena (45) et Jacky Bryant (31).

Le scrutin s’est déroulé entre 8 et 11h dans une ambiance relativement sereine. Sans plus. Quatre bureaux de vote – contre 3 en septembre) – avaient été installés pour accueillir les 712 grands électeurs qui, à l’exception de deux absents, ont accompli leurs obligations. Sauf qu’en comptabilisant le nombre de bulletins blancs (2) et nuls (9), le seuil pour l’emporter au premier tour qui était de 357 au départ, a été sensiblement abaissé. Au grand bonheur de Lana Tetuanui !

Pour le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, l’élection de ses deux protégés est à marquer d’une pierre blanche.IMG_5253

03-05-2015  ELECTIONS SENATORIALES (209)

Pour deux raisons fortes: d’une part, « avec la présence de quatre parlementaires (ndlr: Jonas Tahuaitu restant proche de Gaston Flosse) à Paris, nous parlerons d’une même voix » a t-il indiqué, soucieux qu’il est d’entretenir de bonnes relations avec le gouvernement central et les instances décisionnelles. Le chef de l’exécutif local récolte ainsi le fruit d’un travail de longue haleine mené auprès des maires et des communes, toutes tendances politiques confondues, et qui remonte bien avant l’annulation du scrutin par le conseil constitutionnel.

D’autre part, Edouard Fritch a fait la démonstration qu’une majorité d’élus locaux adhérait à une nouvelle gouvernance, la sienne, par opposition à son prédécesseur, et ce dans la perspective d’une nouvelle étape décisive dans la guerre fratricide qui secoue actuellement le Tahoeraa huiraatira. Sur les trente-huit représentants qui composent la majorité orange depuis mai 2013, treize à quatorze ont déjà rejoint ce que l’on a coutume d’appeler le camp Fritch. Combien seront-ils demain, ou en tous cas avant le jeudi 7 mai, date à laquelle  l’assemblée procédera au renouvellement des commissions dites « législatives » ? Réponse assez rapidement maintenant.IMG_5249

IMG_5252Toujours est-il qu’avant même la proclamation officielle des résultats, le « vieux lion » s’en est allé aux bras de sa compagne, Pascal Haiti, en déclarant au micro de nos confrères de TNTV: « C’est la plus grande trahison de ma vie politique ».

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close