Sénatoriales partielles: Nuihau Laurey et Lana Tetuanui en campagne

Les candidats « dissidents » du Tahoeraa, Nuihau Laurey et Lana Tetuanui, ont officiellement inauguré leur QG en tenant une première réunion de campagne cet après-midi.

 

C’est ce que l’on pourrait appeler « la réponse du berger à la bergère »! En réponse à l’ultimatum posé par le Tahoeraa – à savoir, revenir sur leur décision de participer aux sénatoriales partielles avant mardi midi pour échapper à une exclusion définitive du mouvement – Nuihau Laurey et Lana Tetuanui ainsi que leurs deux suppléants, Teahe Teapehu et Michel Buillard (absent), se montrent plus que jamais déterminés à partir à la conquête des suffrages des grands électeurs, le 3 mai prochain.

IMG_5105IMG_5103

Et c’est donc dans leur nouveau local de campagne situé au rez-de-chaussée de l’immeuble Te Toa Arai à Papeete qu’ils ont souhaité apparaître en présence de leurs nombreux soutiens, allant du président de la Polynésie française, Edouard Fritch, à la députée Maina Sage, sans compter plusieurs ministres et représentants élus à l’APF.

Une manière de faire les choses « en toute transparence » a indiqué Lana Tetuanui comme pour mieux tordre le cou aux rumeurs d’utilisation des locaux et des moyens du gouvernement…

Interrogée sur la décision prise jeudi dernier par le conseil politique du parti orange à leur encontre, Lana Tetuanui se veut philosophe: « Crucifixion le jeudi, résurrection le dimanche…vous savez, il n’y a pas de hasard dans tout ce qui se passe mais je puisse vous assurer que nous avons bien la tête sur les épaules ».

Plus sérieusement, cette première réunion de l’équipe de campagne a notamment pour objet de mettre en place le calendrier des déplacements dans les différentes communes. Autant dire que les délais sont très courts pour aller à la rencontre de tous les élus, à Tahiti et dans les archipels.IMG_5109

Lui aussi a commenté la sanction infligée par le Tahoeraa, avant de fustiger « une analyse à géométrie variable » du règlement interne au parti politique. Allusion aux dernier scrutin communal à Paea où face au maire sortant Tahoeraa, Jacqui Graffe, candidat à sa propre succession, figurait une autre liste conduite par le secrétaire général  du mouvement, Marcel Tuihani.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close