Seulement 2% d’illettrisme chez les jeunes dépistés lors des JDC

 

La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, Tea Frogier, s’est rendue vendredi matin à Moorea, à l’école de Teavaro, accompagnée du vice-recteur de la Polynésie française, Philippe Couturaud, afin d’observer des organisations pédagogiques de lutte contre la difficulté scolaire, dans le cadre des Journées nationales d’actions contre l’illettrisme, qui se déroulent du 8 au 15 septembre 2017.

Les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme ont été initiées par l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) et ses partenaires en 2014, après que la lutte contre l’illettrisme a été déclarée Grande Cause Nationale en 2013 pour la mobilisation « Agir ensemble contre l’illettrisme ».

En Polynésie française, le dépistage opéré lors des Journées défense et citoyenneté (JDC) est adressé systématiquement par le Bureau du service national de Polynésie française (BSN-Pf) à la direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE).

Chaque année, le BSN-Pf propose aux jeunes qui se présentent à une JDC un test d’illettrisme de l’ANLCI. Les tests d’illettrisme utilisés lors des JDC ne concernent pas la population de la Polynésie française, mais uniquement les jeunes de 17 à 28 ans appelés chaque année par le BSN-Pf. Le taux de ces jeunes, en 2016, en situation d’illettrisme, est estimé, au final à 2%.

Ces résultats sont essentiellement liés aux efforts consentis depuis 2014 dans les écoles et les établissements scolaires en matière de lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire et sont, en d’autres termes, la conséquence de la politique éducative menée depuis trois ans.

Durant cette visite d’établissement, la ministre a pu assister à différentes séances de différents niveaux, notamment pour observer le traitement et la prévention de la difficulté scolaire, ainsi que la prise en charge d’élèves aux besoins particuliers, avant de conclure par une table ronde.

La ministre entend poursuivre les actions de lutte contre l’illettrisme en Polynésie française, notamment dans le cadre de la Charte de l’éducation.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Seulement 2% d’illettrisme chez les jeunes dépistés lors des JDC

  • 18 septembre 2017 à 13 h 05 min
    Permalink

    Il y en a qui veulent continuer à faire l’autruche en se gargarisant de n’avoir seulement 2% d’illettrisme parmi nos jeunes …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close