Signature de convention pour le relogement des habitants de Hotuarea-Faa’a

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le haut commissaire de la République, Lionel Beffre, et le maire de la commune de Faa’a, Oscar Temaru, se sont réunis vendredi, en fin de journée, à la mairie de Faa’a afin de signer la convention tripartite relative au relogement des habitants de la bande de sécurité de la piste de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, appelée zone de « Hotuarea ».

La zone de sécurité des 170 mètres qui se trouve en bordure de la piste de l’aéroport international est occupée depuis de très nombreuses années par plus de 250 personnes. Cette occupation du domaine public aéronautique de l’Etat autour de l’aéroport fait peser un danger important à la fois pour la population se trouvant à proximité de l’axe de la piste mais également aux passagers des aéronefs utilisant l’aéroport international.

Cette situation de non-conformité à la réglementation a été dénoncée par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) dans son rapport de 2008, lequel préconisait la prise de mesures urgentes pour répondre notamment aux exigences de la sécurité aérienne et qui, à défaut, étaient susceptibles d’entrainer la fermeture de l’aéroport international.

2015-03-06-SIGNATURE CONVENTION FAAA ETAT PAYS 1

Le Pays, l’Etat et la commune de Faa’a s’engagent dans le cadre de cette convention à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires, qu’ils soient matériels, humains et financiers, permettant de reloger en priorité lesdits occupants qui ne disposent par ailleurs d’aucun droit ni titre leur permettant de se maintenir sur cette zone.

Pour mettre en œuvre le relogement des populations concernées qui vivent dans des conditions d’insalubrité et d’habitations précaires, l’Etat rétrocèdera au Pays une emprise foncière appartenant au domaine public aéronautique pour lancer la première tranche du programme de construction de nouveaux logements. De nouvelles tranches de travaux complémentaires interviendront par la suite pour reloger les habitants restants de la zone.

Le comité de pilotage prévu en exécution de cette convention aura vocation à s’assurer que le calendrier est bien respecté et que la population de Hotuarea pourra, au terme des travaux de réhabilitation, continuer à vivre paisiblement sur Faa’a en dehors de tout danger.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close