Signature de deux contrats de travaux d’assainissement à Papeete pour 1,6 milliard de Fcfp

Dans le cadre du 10ème FED (Fonds Européen de Développement), le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a procédé, jeudi, à la signature de contrats de travaux d’assainissement de la ville de Papeete avec les sociétés attributaires.

En présence notamment du maire de Papeete, Michel Buillard et du président directeur général de la SEML Te Ora No Ananahi Paul Maiotui, Edouard Fritch a ainsi engagé avec la Commission européenne, deux contrats de travaux d’assainissement d’un montant global de plus de 1,6 milliard Fcfp, et d’une durée de deux ans, en faveur :

  • du consortium JL POLYNESIE / INTEROUTE / ECI, pour les réseaux de la zone comprise entre le parc Bougainville et Paofai, pour un montant de 983,8 millions Fcfp ;

  • du consortium INTEROUTE / JL POLYNESIE / ECI, pour les réseaux de la zone comprise entre le parc Bougainville et Fare Ute, pour un montant de 647,5 millions Fcfp.

Ces contrats comprennent la réalisation de 7 km de réseaux, de 3 postes de refoulement, d’1 poste de relevage et de 210 tabourets de branchement afin de permettre le raccordement avec les usagers. Les travaux devraient débuter d’ici environ 2 mois.

Ces travaux d’extension du réseau d’assainissement s’inscrivent dans un programme (phase 1) plus global. Débuté dès 2007 avec la réalisation communale d’une 1ère zone située entre le marché municipal et l’hôtel de ville, les travaux se sont poursuivis en 2011 grâce au Contrat de projets avec la réalisation des réseaux, de l’émissaire de rejet des eaux traitées et de la station d’épuration de la SEM Te Ora No Ananahi. Au-delà du programme financé par 10ème FED et dont les travaux vont désormais être mis en œuvre, les réseaux doivent encore être prolongés jusqu’à la zone de Tipaerui, grâce au financement du Contrat de projets 2015-2020.

L’ensemble de cette phase 1 de travaux représente un montant de plus de 7 milliards Fcfp. Cette phase fait partie d’un programme plus global de 18 milliards Fcfp qui porte sur environ 6 000 abonnés, pour un volume collecté évalué à 14 000 m3/jour (soit 50,000 équivalent habitants) à l’horizon 2030.

Le président de la Polynésie française a salué le courage et la persévérance de la commune de Papeete d’avoir relevé ce défi environnemental et de développement durable. Il a également félicité et remercié le partenariat étroit avec l’Etat, l’Union européenne et le Pays qui permet aujourd’hui de poursuivre la relance économique en offrant à la population polynésienne un meilleur cadre de vie.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close