Signature d’une convention-cadre sur trois ans avec l’AFD

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et la directrice générale de l’Agence française de développement (AFD), Anne Paugam, ont signé mercredi matin, à Paris, une convention-cadre portant sur les trois prochaines années.

Ce partenariat, qui selon les deux parties, « constitue l’expression commune d’une volonté de coopération pour le renforcement du développement de la collectivité », a été signé en présence du député, Jean-Paul Tuaiva, du directeur chargé des Outre-mer, Fabrice Richy, et de ses adjoints, François Parmantier et Thierry Gonzalez.

« Ce partenariat est une marque de confiance et je vous en remercie », a déclaré Edouard Fritch à Anne Paugam, après avoir exposé la situation économique de la Polynésie française, minée par dix années d’instabilité, et avoir exprimé les besoins du Pays et des communes, en matière de financement. « Je me réjouis de la signature de cet accord. Nous restons à l’écoute de la Polynésie française et ferons toujours le maximum pour l’accompagner dans son développement », a pour sa part assuré la directrice générale de l’AFD, sensible à la visite du président du Pays, au lendemain de son élection.

Développement des politiques sectorielles

La convention portera principalement sur le développement des politiques sectorielles, tels la transition énergétique, la préservation et la valorisation de la biodiversité, le tourisme, le secteur primaire, le logement social ou encore la santé, ainsi que sur la réflexion et la prospective économique.

Concrètement, l’AFD apportera son soutien au Pays par le biais de financements de projets, d’un appui technique et d’un appui institutionnel et financier auprès d’autres institutions ou bailleurs de fonds. Une attention particulière sera portée aux enjeux économiques et environnementaux. « L’économie n’est pas l’ennemie du climat », a insisté Anne Paugam, évoquant à titre d’exemple, la possibilité d’une participation de l’agence au financement de l’installation du système Sea Water Air Conditioning (SWAC) à l’hôpital du Taaone.

Soutien aux entreprises

De son côté, le député polynésien, Jean-Paul Tuaiva, également chef d’entreprise et président du Centre d’Accompagnement en Gestion (CAGEST), a souligné les difficultés financières rencontrées par le secteur privé en Polynésie française, et a plaidé pour un soutien aux entreprises.

Parmi les réponses qui pourraient être apportées par l’AFD, Anne Paugam a évoqué le renforcement des crédits à moyen et long terme et la mise en place en Polynésie française, d’une antenne de la Banque Publique d’Investissement (BPI). « L’AFD et la BPI y travaillent depuis plusieurs mois. Il reste uniquement quelques ajustements techniques mais nous sommes en bonne voie de finalisation », a-t-elle assuré.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close