Signature d’une convention «  classe de défense et de sécurité globale »

La ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, de la Jeunesse et des Sports, Nicole Sanquer-Fareata, a signé une convention « classe de défense et de sécurité globale », jeudi, au collège de Faa’a, avec l’amiral, commandant supérieur des forces armées de Polynésie française, Bernard-Antoine Morio de l’Isle, le vice-recteur, Jean-Louis Baglan, et le président de l’association régionale de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, Hervé Varet.

Cette convention a été impulsée par le Polynôme académique de la Polynésie française, l’équivalent des trinômes académiques en France métropolitaine, dans le cadre du lien Armée – Nation. Les classes « de défense et de sécurité globale » sont un partenariat fort entre une unité militaire et une classe de collège. Intégrées à un projet d’établissement, elles permettent aux élèves de vivre une expérience intéressante et susceptible de les aider dans leur scolarité.2015-10-29-MEE CONVENTION CLASSE DEFENSE (9)

La convention-cadre conclue le 8 mars 2011 définit le développement des partenariats entre les ministères en charge de la défense et de l’éducation nationale, favorisant l’égalité des chances. Les ministères concernés ont développé conjointement un certain nombre de partenariats visant à favoriser l’insertion sociale et la réussite scolaire de jeunes issus de milieux défavorisés. La démarche consistant à exprimer à ces jeunes les attentes de la Nation envers eux a suscité leur intérêt et leur adhésion.

Les « classes de défense et de sécurité globale » du collège de Faa’a et de Papara s’inscrivent dans cette dynamique et leurs projets pédagogiques transdisciplinaires suscitent la participation active des élèves. Ils sont intégrés dans le parcours citoyen républicain du programme d’éducation civique, et dans le projet d’établissement.2015-10-29-MEE CONVENTION CLASSE DEFENSE (19)

Ces classes ont pour vocation de constituer un support permettant de donner plus de sens à l’enseignement et de faciliter l’apprentissage des élèves en les motivant. Ce dispositif s’est montré particulièrement adapté pour les jeunes collégiens scolarisés dans des établissements classés « réseau d’éducation prioritaire (REP+) ».

Le collège de Faa’a et les écoles primaires de ce même secteur forment un REP+ depuis la rentrée scolaire d’août 2015. Tout comme le Collège de Papara, qui également en REP+, a reconduit sa convention « classe défense et de sécurité globale » signée il y a un an.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close