Situation de quasi-faillite au Front national…

Alors que Marine Le Pen fait sa rentrée politique à Châlons-en-Champagne dans la Marne ce vendredi 7 septembre, le parti se trouve dans une situation financière plus que compromise.

Selon les informations du Parisien, le Rassemblement national est contraint de fermer un tiers de ses cent permanences électorales en régions. C’est le cas notamment dans les Vosges, en Picardie, mais aussi en Bretagne, dans l’Est et dans le sud de la France.

« Jusqu’à présent, le siège prenait en charge 40 % du montant du loyer des permanences. Là, il n’est plus en mesure de le faire« , déplore un cadre du parti auprès du Parisien.

En cause, les 2 millions d’euros de trésorerie du RN mis sous séquestre par la justice. Une décision liée à l’affaire des assistants parlementaires présumés fictifs des eurodéputés RN. Marine Le Pen avait ainsi dénoncé sur CNews le 12 juillet dernier une « condamnation à mort à titre provisoire » de son parti. La dirigeante de l’ex-FN avait même réitéré son appel aux dons des Français « attachés à la démocratie ».

La moitié des cinquante salariés que compte le parti seraient menacés. Une situation financière précaire (…) Cliquez ici pour voir la suite

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close