Six établissements reçoivent le label d’Aire Marine Educative

La ministre de l’Education, de l’Enseignement, de la Jeunesse et des Sports, Nicole Sanquer-Fareata, accompagnée de représentants des ministères de l’Environnement et du Tourisme, a présidé le Comité de pilotage multi partenarial chargé de valider l’attribution et le renouvellement du label Aire Marine Educative aux écoles candidates pour l’année 2017-2018.

Six établissements du premier degré de Polynésie française ont présenté un dossier rassemblant leur déclaration d’intention de gérer un espace marin, littoral, sécurisant pour les élèves à proximité de l’école. Ils devaient justifier d’un accord favorable de la commune d’appartenance.

Les élèves ont signé une charte de gestion de leur aire marine éducative et créé leur conseil de la mer. Des activités en lien avec les programmes d’éducation à l’environnement et au développement durable ont été menées tout au long de l’année. Avec un zonage, des projets de gestion, un organe scolaire de gestion, les élèves sont parés à devenir de véritables futurs gestionnaires de leurs espaces marins.

La présence d’un référent culturel issu du monde associatif accompagne l’enseignant dans la transmission des savoirs et savoir-faire ancestraux et les sorties pédagogiques. Cette plus-value indéniable est basée sur l’expérience des îles Marquises, à l’origine du concept.

Ainsi, les représentants des écoles élémentaires et primaires de Fareroi (Mahina), 2+2=4 (Punaauia), Patoa (Nuku Hiva), Hakahau (Ua Pou) ont reçu des mains de Thierry Delmas, de la Direction Générale de l’Education et des Enseignement (DGEE), et de la cheffe de l’antenne de l’Agence française pour la Biodiversité, Pascale Salaün, leur drapeau et leur diplôme attestant de l’obtention du label.

Une remise officielle des signes de ce label aux élèves des deux Instituts d’insertion médico-éducatifs (IIME) de Pirae et Taravao est prévue ultérieurement avec la ministre.

Le Comité en a profité pour reconduire, au titre de l’anné e2017-2018, le label attribué aux écoles marquisiennes depuis 2014. Il s’agit de Vaitahu à Tahuata, Omoa à Fatu Hiva, Atuona à Hiva Oa, Hane à Ua Huka et Hatiheu à Nuku Hiva.

Les perspectives pour la prochaine année scolaire sont nombreuses. Le congrès mondial des aires marines protégées à Serena au Chili en septembre en sera un des moments forts. L’appel à candidatures pour 2018-2019 est lancé. Déjà, plusieurs écoles, soutenues par leur commune, se sont portées candidates.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close