Soutien et gratitude à celles et ceux qui ont travaillé la nuit de la Saint-Sylvestre

Le haut-commissaire de la République en Polynésie française, René Bidal, accompagné de Frédéric Poisot, le directeur du cabinet, s’est rendu dans plusieurs services travaillant la nuit de la Saint-Sylvestre, ce dimanche 31 décembre 2017.

Le représentant de l’Etat en Polynésie française a souhaité ainsi manifester son soutien et sa gratitude à celles et ceux qui sont mobilisés dans les unités d’assistance et de secours pendant les festivités.

 

A commencer par le centre d’incendie et de secours de Punaauia, en présence de Ronald Tumahai, maire de la commune de Punaauia et du Colonel Pierre Masson, directeur de la protection civile du Haut-commissariat.

Puis, il a effectué un arrêt à un point de contrôle routier de la Gendarmerie nationale en présence du Colonel Rodolphe Charlot, Commandant en second de la gendarmerie pour la Polynésie française et du Chef d’escadron Frédéric Brachet, Commandant de la compagnie des Iles Sous-le-Vent.

René Bidal est également allé au service de réanimation et du centre de régulation du SAMU, au Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF). Le haut-commissaire a été accueilli par Maiana Bambridge, directrice de cabinet du ministre des solidarités et de la santé, par James Cowan, directeur adjoint et par Jean-Marie Savio, secrétaire général du CHPF.

Un petit tour ensuite par le centre de coordination de sauvetage aéro-maritime (JRCC) qui a conduit 440 opérations de sauvetage, soit 32 opérations de plus qu’en 2016. 20% de ces opérations ont pu être menées avec diligence et réussite grâce à l’activation de balises de détresse.

Un peu plus tard, il s’est arrêté à un point de contrôle routier de la Direction de la Sécurité Publique (DSP) en présence du Commandant Jean-Loïc Hanuse, directeur adjoint de la sécurité publique et du Capitaine Tatiana Dauphin.

Enfin, sa mission d’inspection a pris fin au standard du Haut-commissariat opérationnel 24h/24h qui participe, notamment, à la gestion des alertes en cas de crise.

A partir du communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close