Sur le front de la solidarité, l’ONACVG répond présent

Jeudi dernier, la commission solidarité du monde combattant de Polynésie française s’est réunie pour la cinquième fois depuis le début de l’année.

Cette commission, présidée soit par monsieur le Haut-commissaire de la République, soit par le vice–président du Conseil des anciens combattants et victimes de guerre de Polynésie française, a pour vocation d’attribuer des aides ou secours aux ressortissants de l’Office National des Anciens Combattants résidants en Polynésie française en situation difficile ou précaire.

  • Situation d’urgence
  • Difficulté financière
  • Factures impayées (loyer, EDF, impôts locaux, fonciers, etc.)

  • Dépenses exceptionnelles (frais d’hospitalisation, frais médicaux, frais d’obsèques, frais de lunetterie, frais dentaires, etc.)

  • Charges spécifiques (maintien à domicile, travaux pour l’amélioration de l’habitat, etc.)

Pour y prétendre, il convient avant tout d’être ressortissant de l’ONACVG, d’où l’importance de se faire connaitre du service.

Conformément à l’article D432, modifié par décret n°2009-1757 du 30 décembre 2009.art.6 du Code des Pensions Militaires d’Invalidités et des Victimes de Guerre, sont ressortissants de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre les :

  • Invalides pensionnés de guerre ;
  • Anciens combattants ;
  • Combattants volontaires de la Résistance ;
  • Veuves pensionnées
  • Ascendants de militaires ou de civils morts pour la France ;
  • Pupilles de la nation et orphelins de guerre ;
  • titulaires du titre de reconnaissance de la nation
  • Veuves de titulaires de la carte du combattant ou de bénéficiaires du présent code ;

Au niveau du Fenua, depuis 2009, le budget du service de Polynésie n’a cessé de progresser, passant de 477 327 FCP en janvier 2009 à 3 374 891 FCP fin 2014. Depuis six ans et demi, ce ne sont pas moins de 474 ressortissants qui ont pu bénéficier de l’aide sociale de l’ONACVG de Polynésie française.

La commission du 27 août s’est clôturée par la remise de dix cartes d’anciens combattants aux nouveaux ayants-droits.

En matière d’attribution de la carte du combattant, 2015 sera un tournant dans le domaine de la reconnaissance, puisque dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 87 de la loi de finances pour 2015, tous les militaires ayant effectué au moins 120 jours en Opérations Extérieures, peuvent prétendre à la carte du combattant.

 

M. Philippe LEYDET, directeur de l’Office National Anciens Combattants et Victimes de Guerre de Polynésie française

Contact : Maison du combattant 213 Bvd POMARE V Vaininiore Papeete Tahiti tél : 40 42 03 24

email : onac-vg@mail.pf

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close