Sus aux moustiques à Moorea!

La ministre du Travail, en charge de la recherche, Tea Frogier, a officiellement ouvert, lundi matin, le colloque international « Lutte anti-vectorielle innovante pour les îles du Pacifique : efficacité, sécurité, acceptabilité » (Lavipac), à Moorea.

Du 27 novembre au 1er décembre, le moustique, qui représente une nuisance pour notre bien-être et une menace pour notre santé, sera en effet au centre des débats à la station Gump de Moorea, à l’occasion de ce colloque scientifique international

Organisé conjointement par le Dr Hervé Bossin de l’Institut Louis Malardé et le Dr Neil Davies de l’Université de Californie à Berkeley, avec le soutien financier de l’Etat (Fonds Pacifique) et de la Polynésie française, ce colloque a pour but de contribuer au rapprochement des institutions de recherche, des entreprises d’ingénierie, des représentants des pays et territoires du Pacifique comme de l’outre-mer français et des organisations régionales et internationales en discutant des travaux en cours sur les stratégies émergentes de lutte contre les moustiques vecteurs de maladies infectieuses dans le Pacifique.

Les maladies transmises par les moustiques (dengue, zika, chikungunya) affectent aujourd’hui la planète entière. Cette situation a motivé le développement de technologies innovantes de lutte anti-vectorielle (LAV), plus efficaces et durables. Certaines de ces technologies, qui représentent l’avenir de la LAV, sont parvenues au stade de l’évaluation opérationnelle sur le terrain. Les îles du Pacifique constituent, à ce titre, des systèmes particulièrement pertinents pour démontrer leur efficacité et leur viabilité économique.

Les Etats insulaires du Pacifique seront informés à travers ce colloque des évolutions technologiques en matière de LAV, des opportunités et des contraintes qui y sont associées et des étapes préparatoires à prévoir (réglementation, évaluation, mobilisation communautaire) avant toute mise en œuvre à grande échelle. Ce colloque visera également à rassembler et à fédérer développeurs de technologie innovantes, évaluateurs sur le terrain et bailleurs de fonds potentiels autour de projets-pilotes capitalisant sur le fort potentiel des îles du Pacifique en matière de contrôle des maladies vectorielles et de développement durable.

Cette problématique sera abordée au travers de quatre thématiques centrales au sein desquelles s’enchaîneront conférences et tables rondes :

  • Contexte et enjeux de la lutte anti-vectorielle innovante dans le Pacifique
  • Etat de l’art en matière de surveillance, de modélisation et de lutte anti-vectorielle
  • Considérations bioéthiques, sociétales, et de gouvernance
  • Projets pilotes et coopération régionale

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close