Tahiti Mahana Beach: Forebase s’est retiré de la compétition

L’annonce a été faite ce matin, à l’assemblée de la Polynésie française, par le président Edouard Fritch, lors de sa longue allocution qui a marqué l’ouverture de la session budgétaire. Preuve, a t-il dit, que « ma volonté (sur ce dossier) n’est pas de retarder mais plutôt de protéger les intérêts de la Polynésie ». En voici l’extrait.

« Dans le domaine des infrastructures, il y a bien sûr le dossier Mahana Beach qui se limitait à des esquisses architecturales et qui n’était absolument pas financé lorsque nous en avons pris connaissance.

Nous avons engagé une procédure de dialogue avec les candidats sélectionnés sur la base de l’Appel à Manifestation d’Intérêt. Cette procédure de dialogue a pour objet d’identifier et de définir les moyens propres à satisfaire au mieux les besoins du projet et les attendus de TNAD.

Au cours de cette procédure, TNAD pourra échanger avec chacun des candidats en vue de développer des solutions, au besoin après les avoir comparées.

Pour rappel les groupes suivant ont été retenus pour concourir au dialogue compétitif :

–          FOREBASE, groupe chinois

–          TOWER CREST, groupe chinois

–          RECAS/CHINA RAILWAY/G70, groupement sino-américain.

La procédure de dialogue est menée selon le calendrier suivant :

–          L’offre initiale vient d’être remise le 15 septembre. Elle concerne la définition des principales conditions techniques, économiques, juridiques et financières de réalisation du projet ; Mais à ce stade, seuls Tower Crest et Recas/China Railway/G70 ont déposé un dossier, Forebase s’est donc retiré de la compétition.

–          Deux sessions de dialogue compétitif débuteront en octobre pour approfondir les solutions présentées en phase 1  et apporter les précisions sur les moyens techniques ainsi que le montage juridique. Elles donneront lieu à des questions/réponses écrites, des demandes éventuelles de complément et d’analyses supplémentaires.

La remise des offres est prévue pour le 15 novembre et le choix de la meilleure offre finale est programmé pour le 15 décembre en vue de la signature de l’accord final fin décembre. et la finalisation de l’accord de principe (MOU) fin décembre 2015.

Notre souci dans l’adoption de cette procédure était avant tout de protéger les intérêts de la Polynésie française. Les aléas financiers peuvent parfois réserver des surprises. Aussi, dans la discussion avec les investisseurs, nous nous assurons que toutes les garanties sont prises pour que cet énorme chantier aille à son terme.

Les premiers travaux, pour ce qui concerne la partie publique, seront lancés au premier semestre 2016. Ils concerneront les aménagements routiers et le traitement des eaux pluviales, en pourtour du site. Soit près de 1,5 milliard d’opération sous conduite du ministère de l’Equipement.

Mais je tiens ici encore à réaffirmer que nous avons totalement abandonné toute idée de remblai sur des fonds publics qui se serait monté à plusieurs milliards et qui aurait eu un impact écologique important.

Ce dossier est géré dans la plus totale transparence, notamment au travers du comité de pilotage que nous avons mis en place, dans lequel chaque groupe politique de notre assemblée est représenté. »

Télécharger l'article en PDF

5 pensées sur “Tahiti Mahana Beach: Forebase s’est retiré de la compétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close