Tahiti Mahana Beach: G. Flosse en désaccord avec la manière d’opérer du gouvernement

Dans un communiqué, le président du Tahoeraa huiraatira, Gaston Flosse, annonce qu’il refuse que son nom soit associé à la procédure lancée dernièrement par le gouvernement visant à publier, à l’international, l’appel à manifestation d’intérêt dans le cadre du projet Tahiti Mahana Beach. Il en explique les raisons…

Le gouvernement de la Polynésie française vient de publier un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour la recherche d’investisseurs pour le financement, la réalisation et l’exploitation du complexe touristique Tahiti Mahana Beach.

Cet appel à candidature, indique le communiqué officiel de la présidence en date du jeudi 29 janvier, « est établi sur les bases du cahier des charges conçu sous la présidence de Gaston Flosse, et fort du travail des groupements des cabinets d’architectes internationaux. »

Monsieur Gaston Flosse estime que cet appel à manifestation d’intérêt est une procédure inadaptée et qu’elle vient en contradiction avec la consultation internationale qui a conduit le jury mis en place à cet effet à retenir le meilleur projet sur les trois qui ont été sélectionnés.

Il s’agissait alors d’un concours d’aménagement et d’architecture (et non pas d’un appel pour rechercher des investisseurs), afin de déterminer la nature esthétique du projet souhaité sur la base d’un cahier des charges conçu à cet effet, Le projet retenu par le jury devait ensuite être amélioré et au besoin modifié.

Il était donc inutile de relancer une procédure d’appel à investisseurs en reprenant les trois projets, ce qui revient à annuler le choix de la commission technique et celui du jury et à remettre en compétition les deux autres projets qui ont été écartés puisqu’ils ne satisfaisaient pas aux attentes du Pays en terme de conception, d’architecture, d’ambition touristique et de création d’emplois.

La manière de procéder qui a été retenue ne fera que retarder le démarrage des travaux alors que la relance de l’économie polynésienne passe par un engagement rapide et fort des grands chantiers créateurs d’emplois attendus avec impatience par les entreprises  et la population.

Monsieur Gaston Flosse reste profondément attaché à l’aboutissement rapide du projet Tahiti Mahana Beach, mais il ne veut pas que son nom soit associé à cette nouvelle manière d’aborder la réalisation du projet puisqu’elle vient en contradiction avec les choix opérés à l’époque où il était président de la Polynésie française et qu’elle conduira à un échec du projet.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close