Taxes communales à payer: personne pour encaisser l’argent!

Les communes polynésiennes sont nombreuses à se plaindre que le produit des taxes (eau et déchets ménagers) ne rentre pas dans les caisses. Prenons l’exemple de Mahina, révélateur d’un certaine médiocrité.

Premier constat et non des moindres: avant de réclamer le moindre franc aux usagers, les élus feraient bien d’améliorer la qualité des services rendus. Quand ce n’est pas l’eau chocolaté qui coule au robinet, ce sont les poubelles qui ne sont pas bien vidées, quand elles ne sont pas détériorées par des agents à peine aimables.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais passons encore sur cette spécificité polynésienne…

Pour pouvoir recevoir les sommes à payer, encore faudrait-il également que les bureaux soient ouverts. Or, à Mahina, ce n’est pas le cas de samedi matin (30 septembre) contrairement à l’avis (ci-contre) qui spécifie clairement qu’une ouverture est bien prévue de 8h à 11h.

Mais peut-être l’imprimé date-il de mathusalem, sans que personne n’ai rien trouvé à redire ?  Sinon, en semaine, les administrés sont priés de se mettre à la page! A Mahina, on ne travaille que le matin, de 7h30 à 13h ou jusqu’à midi, le vendredi. Une mesure, paraît-il, pour faire des économies de salaire!!

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close