Tearii Alpha reçu par la ministre des outre-mer

Le ministre du Logement et de la rénovation urbaine, de la politique de la ville, des affaires foncières et du domaine, Tearii Alpha, a été reçu mardi matin, à Paris, par la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin. Les échanges, pendant une heure, ont porté sur les dossiers polynésiens relatifs au logement et au foncier.

« J’ai indiqué à la ministre qu’il était essentiel pour le Pays, de pouvoir contracter des emprunts de longue durée auprès des organismes prêteurs, pour pouvoir mettre en œuvre une politique de construction de logements répondant aux besoins des Polynésiens », a souligné Tearii Alpha au sortir de la réunion. Dans cette perspective, le ministre a plaidé pour la création d’un opérateur dédié, incluant la collectivité, l’Etat, l’Agence française de développement (AFD) et la Caisse des dépôts et consignations (CDC). George Pau-Langevin a assuré que cette proposition serait étudiée avec la plus grande attention.

Foncier : bien informer la population

Les discussions ont, par ailleurs, porté sur la mise en place prochaine d’un tribunal foncier, en Polynésie française. La justice étant une compétence régalienne, l’organisme sera intégré au Palais de justice de Papeete. Toutefois, aux yeux du ministre polynésien, il est important que des synergies soient créées entre le tribunal et les services du Pays, dans l’objectif de bien informer la population, en matière notamment de recherches cadastrale et généalogique, et de règles de partage.

« Cette démarche en amont est essentielle. Elle doit permettre de bien préparer les dossiers, avant leur étude par le tribunal. Elle doit aussi permettre de favoriser la conciliation », a insisté Tearii Alpha, soulignant le nombre important de dossiers en souffrance en matière de litige foncier. « 1 800 doivent être examinés, » a-t-il précisé. Lors de sa mission en Polynésie française, le mois dernier, le directeur des services judiciaires, Jean-François Beynel, avait assuré que les moyens humains seraient renforcés au Palais de justice de Papeete, afin de réduire de manière probante le nombre de dossiers en attente.

La moitié du G20 voit le Pacifique

De manière plus générale, George Pau-Langevin et Tearii Alpha ont évoqué le développement de la Polynésie française, et son positionnement géopolitique. « J’ai rappelé le potentiel maritime et minier de notre collectivité, qui n’est pas encore pleinement exploité. Il serait souhaitable que la Polynésie française devienne un bassin d’applications en matière de tourisme nautique, de recherches halieutique et maritime, ou encore, d’énergies marines », a insisté Tearii Alpha.

Il a, par ailleurs, souligné la position géostratégique intéressante de la Polynésie, située dans une région entourée par dix pays membres du G20. « La moitié du G20 voit le Pacifique » a-t-il martelé.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close