Téléphones fixes en prison : aux Baumettes, les familles sont contentes, les surveillants grondent

 

« C’est une bonne chose. En-dehors du parloir, on peut quand même s’appeler », se réjouit Déborah, devant l’entrée de la prison des Baumettes à Marseille.

Elle est venue lundi avec une dizaine d’autres femmes apporter les cadeaux de Noël aux détenus. « Le parloir, c’est une fois par semaine, 45 minutes », rappelle-t-elle. Le téléphone permet de « maintenir un lien » et représente « une aide morale quand ça ne va pas ». Présente également devant la prison, Sarah se réjouit de cette mesure : « Ils pourront nous passer plus de coups de téléphone. Ça permet d’être rassuré, savoir s’il va bien ».

Plus de 50 000 téléphones vont être installés

Les téléphones vont être progressivement installés dans l’ensemble des cellules des établissements pénitentiaires français. Cette mesure fait suite à une expérimentation menée en 2016 dans la prison de Montmédy. Le ministère a d’ailleurs décidé de faire vite. L’appel d’offre pour la fourniture des 50 144 téléphones sera clôs dans une semaine.

Pas de quoi rassurer les surveillants de prison. « Ça ne résoudra rien du tout, ça ne fera qu’engendrer des problèmes », s’alarme Catherine Forzi, du syndicat Force Ouvrière. Selon la représentante syndicale, les détenus ont déjà accès à des téléphones publics (…)

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close